Le blog des Maisons familiales rurales

MFR


Poster un commentaire

Les CAPA de la MFR de Goven en route pour la finale nationale du concours « Entreprendre pour apprendre » !

image001Le mercredi 29 mai dernier se déroulait à Lorient le championnat des mini-entreprises de Bretagne, organisé par l’Association « Entreprendre Pour Apprendre » et parrainé par la navigatrice Isabelle Joschke.

Ce championnat regroupait les 22 mini-entreprises créées cette année et gérées par des groupes scolaires. La Maison Familiale Rurale de Goven concourait dans la catégorie Lycée et s’est placée en tête avec la mini-entreprise « Cap’Aromates » dont la marraine est Gaëlle Rougerie, agent d’assurances à Mordelles. Cette première place est d’autant plus remarquable qu’il s’agissait pour l’emporter de réaliser par exemple un show en anglais, de participer à une table ronde et de participer à de nombreux entretiens avec des professionnels du monde de l’entreprise… Participant à ce même concours, il faut également souligner la très belle performance de la MFR de Questembert (Prix coup de coeur des mini-entrepreneurs et Prix du management des Ressources Humaines catégorie Collège) !

L’idée était de commercialiser des plantes aromatiques (basilic, persil, ciboulette et menthe bio) présentées dans un pot créé à partir de matériaux recyclés. Les élèves ont également créé des pièces en terre cuite avec le nom de chaque aromate permettant d’aménager le potager. Ces plantes ont été cultivées chez un partenaire local, Sophie Persehais, gérante du « Champ de l’Air » à Baulon.

382324

Les élèves de CAPA 1ère année Services en Milieu Rural se sont investis tout au long de l’année sur ce projet avec enthousiasme et sérieux. Une énergie qui a séduit l’ensemble des membres du jury et qui leur permettra de représenter la Bretagne lors du championnat national «Entreprendre pour apprendre » des 5 et 6 juillet à la Cité des Sciences à Paris. Une riche expérience, preuve s’il en est, « que l’on récolte ce que l’on sème » !

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter la Maison Familiale Rurale de Goven, près de Rennes, au 02 99 42 01 26.

[Article aimablement transmis par la MFR de Goven]

Reportage sur France 3 présentant la mini-entreprise « Cap Aromates » :


1 commentaire

Le conseil d’administration de l’UNMFREO accueille Octacilio Echenagusia, président de l’AIMFR

AIMFR_UnmfreoLe Conseil d’Administration de l’UNMFREO a eu le plaisir de recevoir le jeudi 30 mai 2013 Octacilio Echenagusia, président uruguayen de l’Association internationale des mouvements familiaux de formation rurale (AIMFR). La traduction simultanée était assurée par Jean-Louis Ichard (IFOCAP).

L’AIMFR   représente les différentes institutions promotrices des écoles de formation par alternance pour les jeunes du milieu rural. Ces écoles (plus d’un millier réparties dans 40 pays d’Afrique, d’Amérique, d’Asie, d’Europe et d’Océanie) associent dans les processus de développement local plus de 150 000 familles rurales. L’AIMFR a été créée à Dakar (Sénégal) en mai 1975, comme organisme de caractère éducatif et familial pour tous les pays du monde, sans aucune restriction de race ni d’idéologie, comme l’indiquent les actes de l’Assemblée générale constitutive et les statuts de l’AIMFR dans l’Article 1…

Pour aller plus loin : « Les relations internationales des MFR » sur le site de l’UNMFREO

logoAIMFR


1 commentaire

Philippe Meirieu auditionné par le « Collectif des présidents pour l’amélioration de la formation professionnelle »

Meirieu_mfrPoursuivant son cycle d’auditions, le COLLECTIF DES PRÉSIDENTS pour l’amélioration de la formation professionnelle, présidé par Yves ATTOU, a auditionné lundi dernier Philippe MEIRIEU dans les locaux de l’UNMFREO (dont le président, Xavier MICHELIN, est lui-même inscrit dans ce collectif).

En véritable « fil rouge » de ses réflexions, le Collectif des présidents a pour objectif de « redonner du sens » à la formation professionnelle et ambitionne de faire entendre la voix de la société civile sur ce thème.

C’est donc dans ce contexte que Philippe MEIRIEU, chercheur en Sciences de l’éducation et vice-Président de la région Rhône-Alpes chargé de la formation tout au long de la vie, est venu apporter son éclairage sur les enjeux de la formation professionnelle aujourd’hui.

Celui-ci est tout d’abord revenu sur les choix historiques qui tracent aujourd’hui encore les contours de l’école et font selon lui du système scolaire une « structure nationale invariante et invariable à laquelle tout est mêlé ». Ainsi, « l’éducation est souvent confondue avec l’école (…) et la formation continue ne représente que très peu de choses dans la nouvelle loi sur la refondation de l’école » regrette Philippe MEIRIEU. D’autre part, il remarque que la « forme scolaire est prédominante partout »

P. MEIRIEU a ensuite rappelé la nécessité pour la formation professionnelle de conjuguer une triple finalité entre trajectoire personnelle (nécessitant mise en confiance, approfondissement, accompagnement), trajectoire professionnelle (mettant en jeu l’employabilité) et trajectoire culturelle (tentant ainsi de répondre au retard pris dans ce domaine par une grande partie de la population selon lui).

Il a par ailleurs souhaité interroger deux termes très utilisés en formation, individualisation et compétence, non pour les dénoncer mais plutôt pour mettre en lumière certaines dérives possibles. Le premier de ces termes met en jeu selon P. MEIRIEU un système de « détection-dérivation » qui peut amener en effet à de l’exclusion dans le cadre de la mise en place d’indicateurs mesurant les taux de réussite par exemple… « Pas de formation sans structuration et accompagnement extrêmement ferme du collectif » affirme-t-il. Le terme « compétence » comporte quant à lui le risque selon P. MEIRIEU de l’atomisation et du découpage de la formation. « On peut finir par découper tellement que l’objectif-évaluation écrase la situation d’apprentissage » insiste-t-il.  P. MEIRIEU ajoute que « le temps d’apprendre n’est plus pensé dans sa spécificité avec ses silences, ses hésitations, son humaine condition (…) la notion d’alternance n’est plus réellement interrogée dans sa complexité (…) la notion d’oeuvre et de chef d’oeuvre disparait ».

Revenant également sur le système de la formation pour adultes en France, Philippe MEIRIEU a affirmé la nécessité de le simplifier, dénonçant un certain manque de fluidité dans les relations verticales et horizontales entre les différents acteurs de la formation. Il a enfin regretté le « mauvais signal » donné par l’absence actuelle de ministre pour la formation professionnelle, après le récent départ de Thierry REPENTIN…


Poster un commentaire

MFR – CFA « La Rousselière » : quand les jeunes innovent dans la conception de matériel agro-environnemental…

ob_805348_barre-effarourage La Fédération Départementale de la Chasse de Maine et Loire a décidé de confier la mise au point d’un matériel d’effarouchement au centre de formation – MFR « La Rousselière » afin d’apporter des solutions aux agriculteurs dans le domaine de la préservation du gibier et plus généralement de la faune sauvage.

« Ce prototype a été fabriqué par les jeunes en formation Certificat de spécialisation « Tracteurs et Machines Agricoles » » peut-on lire sur le blog de l’établissement. « Les 3 jeunes ont conçu les plans et fait appel à des notions de soudure, d’hydraulique en étant accompagné par leur formateur technique Cédric Proust responsable de l’ingénierie agro-environnementale. »

Benjamin, Quentin et Fabrice ont ainsi travaillé plus de 60 heures pour finaliser l’appareil et procéder aux premiers essais : bravo à eux !

Pour lire l’intégralité de l’article sur le blog du CFA-MFR « La Rousselière » de Montreuil-Bellay


1 commentaire

MFR, dans le Pacifique aussi…

DSCF5288« Garantir l’authenticité des MFR en conformité avec les statuts types et les principes et méthodes définis par l’Union Nationale des MFR. » C’est notamment dans ces termes que sont définis les liens qui unissent le Comité Polynésien des MFR (CPMFR) et l’UNMFREO. C’est la raison pour laquelle une mission d’audit a eu lieu fin avril début mai au sein des MFR de Polynésie. Plus tournée vers une logique d’échanges réciproques que de contrôle, cette mission a pu mesurer, qu’au-delà des frontières et des océans, ce qui réunit l’ensemble des MFR s’appuie d’abord sur une association familiale ouverte et active sur son territoire et ensuite sur la mise en œuvre d’une pédagogie de l’alternance qui valorise l’approche expérientielle des apprenants. Des constats qui amènent à méditer notre action en France métropolitaine.
C’est sur un territoire grand comme l’Europe, que 8 MFR accueillent 480 jeunes de la 4ème au CAPA. Elles participent activement au maintien de la jeunesse sur les territoires ruraux en développant des formations orientées sur les cultures maraîchères et vivrières, la pêche mais aussi les services à la personne.

Polynésie 183

Polynésie 084

[Photos et article aimablement transmis par Philippe Ristord, Unmfreo]

Article sur la MFR de Papara récemment publié sur le site Tahiti News


Poster un commentaire

Sortie musicale à la Maison familiale rurale de Ramonchamp

fmlCe sont 45 élèves de seconde et première de la Maison Familiale et Rurale Les 4 vents de Ramonchamp qui ont pu assister mercredi 15 mai 2013 au Festival de Musique des Lycéens et des Apprentis organisé par  la Région Lorraine qui, pour cette 14ème année, se déroulait au Galaxie d’Amnéville (57).

Véritable tremplin musical, le FML donne une chance aux 10 groupes issus des lycées lorrains de se produire sur scène en « live », dans des conditions professionnelles. Un spectacle gratuit au sein d’une salle renommée devant plus de 4 000 spectateurs, lycéens et apprentis survoltés, venus spécialement soutenir les grands gagnants !

Ambiance garantie pour ce concert qui offre une chance unique à des jeunes musiciens, pour la plupart amateurs ! Le live est  rediffusé quelques jours après le concert sur lorraine.eu.

A l’occasion du concert, la Région Lorraine prend en charge le transport aller-retour en bus du lycée ou du CFA au lieu du concert, pour que chacun puisse venir acclamer et soutenir les groupes

Une sortie culturelle très appréciée des élèves de la MFR de Ramonchamp !

 

 


Poster un commentaire

Fédération des MFR de Mayenne : un 60ème anniversaire tourné vers l’avenir !

 IMG_1724La fête a commencé par ces quelques mots d’introduction de Rémy Moreau (Président actuel de la FDMFR 53) :

 « C’est avec beaucoup d’émotion que je me permets d’ouvrir ce 60ème anniversaire de la création de notre fédération départementale des Maisons Familiales Rurales de la Mayenne car je mesure tout le chemin parcouru par l’ensemble des membres de divers conseils d’administration de notre fédération depuis le 21 mai 1953 et tout particulièrement par M. Raoul Vadepied qui fut le premier président de notre association départementale mais aussi une personnalité importante de notre département qui fut agriculteur, maire d’Evron, conseiller général, sénateur de notre département.

Aujourd’hui mardi 21 mai 2013, c’est-à-dire exactement 60 ans puisque la fédération fut créée le 21 mai 1953, nous sommes très heureux de fêter cet anniversaire avec l’ensemble des 8 associations de la Mayenne et tout particulièrement les jeunes présents. L’histoire de notre fédération, ce sont des associations mais aussi des hommes qui se sont succédés en tant que président depuis la création de notre fédération : 8 présidents : M. Raoul Vadepied, M. Adolphe Gondard, M. Gustave Leroy, M. Albert Boulier, M. Bernard Foucher, M. Guy Bellanger, M. Yves Renard et Rémy Moreau. »

L’histoire des 60 années fut présentée notamment par les jeunes, apprentis, adultes en formation dans les 7 établissements de façon théâtrale ou musicale. Simplicité, sincérité, diversité, créativité sont les qualificatifs que l’on peut employer pour définir cette soirée anniversaire dense et riche. Des témoignages ont complété la présentation des jeunes et ces témoins ont démontré que les MFR ont su garder les principes fondamentaux tels que la responsabilité associative, la pédagogie de l’alternance et la qualité de l’accompagnement.

Le président de l’époque en 1953, disait la chose suivante : « en tant que président je suis attaché à mettre l’accent sur les valeurs qui ont fait, qui font et ferons encore que cette méthode de formation basée sur l’alternance, sur une association de parents de responsables professionnels de moniteurs qui se donnent les moyens de former des homes et des femmes capables d’envisager l’avenir. Il nous faut former des hommes et non des outils productifs »

Les 250 personnes présentes ont pu découvrir l’histoire mais aussi les projets et les orientations à venir avec la préparation de l’écriture du nouveau projet des MFR présenté en 2015 à l’occasion du congrès national des MFR qui va se dérouler dans la région des Pays de la Loire à Nantes.

La soirée s’est terminée par un moment de convivialité et de chansons avec la troupe de théâtre de la douve de st Quentin des Anges qui travaille depuis de nombreuses années avec les MFR du sud Mayenne.

IMG_1762

Rendez-vous le dimanche 21 mai 2023 pour le 70ème anniversaire !

[Article aimablement transmis par Roger Coupé- Directeur de la Fédération Départementale des MFR et CFA de Mayenne]