Le blog des Maisons familiales rurales

MFR


Poster un commentaire

Forum de l’animation en gérontologie à la MFR de Morre (Doubs)

Le rendez-vous annuel des animateurs en gérontologie organisé par les stagiaires en formation à la MFR de Morre permet la rencontre entre tous les acteurs qui participent à l’accompagnement des personnes âgées. Le Forum de l’animation 2013 s’annonce une fois de plus être riche en exposants, en intervenants et en visiteurs…

130523173106_0002

130523173106_0001


Poster un commentaire

Un clip percutant de nos amis québecquois présentant la MFR du Fjord

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le ton est direct, et efficace : une idée originale qui nous vient du Québec (MFR du Fjord).

Notons qu’au Québec, « gang » signifie « bande », sans la connotation négative du terme français.

Une occasion de rappeler qu’il y a actuellement 4 MFR recensées sur le site de la Fédération Québecquoise des Coopératives de Maisons Familiales Rurales.

Voici un extrait d’un article présentant les MFR Québecoise (M. Nicolas Falcimaigne, journaliste indépendant et rédacteur en chef du journal Ensemble – 19/04/2012) :
« Réussir autrement. Devant le défi de la persévérance scolaire, de la pénurie de main d’œuvre, et de l’exode des jeunes des régions, voici la réponse proposée par les Maisons familiales rurales (MFR). Ces écoles coopératives hors du commun donnent tout son sens à l’expression selon laquelle « il faut tout un village pour éduquer un enfant ». Il faut également l’investissement de toute une communauté, de toute une région, pour mettre sur pied ces institutions alternatives à l’école traditionnelle. »

Pour accéder à l’intégralité de l’article


Poster un commentaire

Une formation concrète : le BTS ESF par alternance en MFR – Témoignage

Témoignage« Je m’appelle Diakité, j’ai 22 ans et enfin je suis heureuse dans mes études. »

C’est ainsi que débute ce témoignage, aimablement transmis par la MFR de Bernay-en-Champagne (Sarthe) et que nous vous invitons à partager :

« Malgré mon Bac STG (Sciences Technique et Gestion) en poche, j’étais quelque peu désemparée car j’étais loin de mes aspirations à caractère social Heureusement, de bonnes rencontres et le déménagement familial en Mayenne m’ont amené à découvrir puis à intégrer le BTS ESF (Economie Sociale Familiale) par alternance, proposé par la Maison Familiale de Bernay en Champagne dans le département voisin de la Sarthe.

Chaque jour qui passe me conforte  dans mon choix. A la Maison Familiale j’apprécie l’ambiance de travail avec mes camarades et le personnel pédagogique. J’aime les cours liés au social et à la connaissance des publics, mais également la méthodologie utilisée qui permet d’être en situation professionnelle par la mise en place de projets. La formation est concrète et l’est encore davantage par la présence régulière de nombreux intervenants professionnels et de visites sur le terrain.

Par ailleurs, j’effectue mon stage au Secours Catholique de Laval dans lequel cinq salariés et près de cinq cent bénévoles sont au service des plus démunis. C’est ainsi que j’ai découvert, tour à tour, les différents services, de l’aide alimentaire en passant par l’accueil de jour, l’accompagnement scolaire, ou encore, l’organisation de départ en vacances ou enfin, l’aide et l’accompagnement  apportés aux  prisonniers pour adoucir l’incarcération et faciliter la réinsertion.

Au travers des différents services je peux valoriser et développer mes compétences, à savoir, l’accompagnement et l’aide auprès des plus nécessiteux.

Cette fois-ci, j’ai donc trouvé  ma voie et d’ores et déjà, à l’issue de mon BTS ESF, j’envisage de poursuivre mes études en licence pro. »

[Photo ci-dessus – Diakité en stage au Secours Catholique de Laval]


1 commentaire

S’outiller pour l’éducation au monde et aux autres en MFR

P1030504Les MFR sont partenaires d’un projet européen intitulé « Parlez-vous global ? », regroupant des ONG autrichiennes, italiennes et roumaines et en lien avec des écoles du Bénin, du Burkina Faso et du Sénégal. Il s’agit de développer les actions d’éducation au monde et aux autres auprès des jeunes en formation en MFR afin de répondre à l’ambition éducative du mouvement : former les citoyens de demain !

Pour lancer ce projet, 12 moniteurs et monitrices, directeurs et directrices de MFR et responsables de fédération ont participé du 14 au 16 mai à une première session de formation au Centre national pédagogique des MFR à Chaingy. Ils ont mutualisé leurs pratiques et commencé à produire des outils permettant l’intégration de cette approche éducative dans les plans de formation par alternance.

Une journaliste d’Alternatives Economiques est aussi intervenue afin d’aborder les limites du modèle de développement occidental, particulièrement illustrées par la problématiques de l’agriculture et de l’alimentation.

 8 MFR pilotes de 8 fédérations départementales (Drôme-Ardèche, Finistère, Ille et Vilaine, Isère, Maine et Loire, Marne-Ardennes-Aube, Vendée, Vosges) sont impliquées au démarrage, avec l’objectif d’arriver à au moins 50 MFR sur tout le territoire.

Pour faciliter le travail des équipes MFR, un espace pédagogique est disponible à partir de juin 2013, en ligne dans l’intranet MFR. Régulièrement alimenté, il comprend des ressources documentaires présélectionnées (textes, outils pédagogiques, références web, fiches d’expérience…) utiles pour préparer les séances de formation ou alimenter des réflexions en équipe ou avec les administrateurs. Y figureront également les dates d’événements locaux, nationaux ou internationaux. Pour contribuer à la vie de cet espace, il est possible de faire remonter des idées, des besoins, ainsi que des annonces ou des expériences et ressources pédagogiques à pascal.cluseau@mfr.asso.fr .

logos

[Un article aimablement transmis par Benjamin DURIEZ, de l’UNMFREO]


Poster un commentaire

Remise du Prix TerrEthique des Lycéens 2013 à l’Unesco à Pierre Feillet

Terrethique2013Partenaires, participants et organisateurs de l’édition 2013 du prix TerrEthique des Lycéens étaient réunis le 14 mai dernier dans la prestigieuse salle du conseil de l’Unesco, en présence notamment de Jean Salmon, président de TerrEthique, Luc Guyau, président de la FAO, Philippe Schnäbele, directeur général adjoint de la DGER,  André Legrand, vice-président de l’ONEA, et de deux des écrivains nominés : Jean-Louis Etienne et Pierre Feillet.

Jean Salmon a tout d’abord rappelé le contexte dans lequel ce concours a vu le jour, dans un monde où « il y aura 9 milliards d’humains à nourrir en 2050 » et dans lequel « il y a 3 milliards de paysans » avec la nécessité « de faire évoluer les modes de production et la gestion des ressources ». Ce concours est donc un moyen selon lui de « porter l’accent auprès des jeunes » et « d’encourager le dialogue et de favoriser les échanges afin qu’ils se créent leurs propres points de vue ».

Ce concours a réuni cette année près de 70 établissements (dont de nombreuses MFR), réprésentant près de 1500 lycéens. Cette année, trois ouvrages étaient sélectionnés, et ont été le support de nombreux projets pédagogiques (un site internet permettait également aux jeunes d’échanger avec les auteurs) :

  • 50 plantes qui ont changé le cours de l’Histoire, de Bill Laws
    Edition : Ouest France – Parution : octobre 2011
  • Nos aliments sont-ils dangereux ? 60 clés pour comprendre notre alimentation, de Pierre Feillet
    Edition : Quae (Collection : Les clés pour comprendre) – Parution : janvier 2012
  • Nouvelles histoires naturelles, Quand l’homme entre en scène, de Jean-Louis Etienne
    Edition : JC Lattès – Parution : novembre 2011

Les quelques lycéens qui ont pu être présents à la cérémonie de remise des prix ont eu la chance de pouvoir assister à la présentation de ces ouvrages par les auteurs eux-mêmes, et la possibilité de leur poser quelques questions. Jean-Louis Etienne a brillamment présenté son hypothèse « d’un écosystème retrouvé » s’appuyant sur un tripode « production primaire, consommateurs, recycleurs », Pierre Feuillet présentant avec non moins d’enthousiasme sa tentative de « regroupement d’un corpus de connaissances » sur chacune des questions sur l’alimentation rassemblées dans son ouvrage.

C’est donc Pierre Feillet qui a été choisi par les lycéens cette année, pour son ouvrage « Nos aliments sont-ils dangereux ? 60 clés pour comprendre notre alimentation » et qui reçoit le prix TerrEthique 2013 des Lycéens (voir photo ci-dessus).

A la suite de la remise de ce prix, différentes interventions sont venues ponctuer ce tableau déjà très riche, Luc Guyau insistant par exemple sur l’importance de « la solidarité entre les agriculteurs » et de leur donner « fierté et revenu » pour lutter contre la faim dans le monde…


1 commentaire

Les MFR signataires d’une « charte d’insertion » pour défendre l’emploi en milieu rural

2013_mai-signature-charte18_nddUne « charte d’insertion entre le ministère de l’Agriculture et des partenaires issus du monde agricole » a été signée, le 3 mai, à l’école nationale d’industrie laitière de Mamirolle (Doubs), entre le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, et les représentants de 15 structures des filières agricoles, agroalimentaires et de la forêt (dont les Maisons familiales rurales représentées par Pierre Pivotsky, vice-président de l’UNMFREO), en présence de François Hollande, de Pierre Moscovici (ministre de l’Économie et des Finances) et de Michel Sapin (ministre du Travail).

Cette charte a pour objectif de favoriser la création d’emplois et l’insertion dans les zones rurales. Le président de la République a souligné la réussite des établissements de l’enseignement agricole et a affirmé avoir « besoin du concours de tous » pour mener la « bataille de l’emploi ». Le président de la FNSEA, signataire du texte, a souligné l’engagement du syndicat à « faire connaître et valoriser les acteurs des territoires, en matière d’insertion, de formation ». Stéphane Le Foll a annoncé de son côté qu’une autre charte sur l’installation des jeunes agriculteurs serait présentée dans les semaines à venir.

Discours du président de la République à cette occasion

2013_mai-signature-charte23_nddIntervention de Xavier Beulin, président de la FNSEA. A sa gauche Pierre Pivotsky, vice-président de l’UNMFREO


1 commentaire

Ecole et esprit d’entreprendre : les Maisons familiales rurales évoquées sur RMC

200_podcasts_infojpgpng_20120405174806A l’occasion d’un débat sur l’esprit d’entreprendre à l’école dans le cadre de l’émission « Les Grandes Gueules » diffusée sur RMC le 30 avril dernier, Didier Giraud, agriculteur à Saint-Vallier en Saône-et-Loire, a répondu aux récriminations exprimées envers l’école et ses manques dans ce domaine en concluant par ces mots : « c’est la différence entre un collège de l’éducation nationale et  ce que j’ai pu vivre en Maison familiale… »

Lien sur Youtube

Lien vers le podcast de l’émission complète

Lien vers le site de RMC