Le blog des Maisons familiales rurales

MFR


1 commentaire

Quatre jeunes de la MFR de Vézenobres en mission au Maroc

maroc1Dans le cadre d’une mission organisée par leur monitrice, Ghyslaine Airoldi, 4 élèves de la MFR de Vézénobres sont parties au Maroc du 9 au 21 mars 2014. Le but était de faire don de lunettes de vue, de manuels scolaires, de jouets pour enfants, de vêtements et de produits para-médicaux. Ce projet a été mené en collaboration avec la MSA du Languedoc, les dons ayant été collectés tout au long de l’année avec l’aide d’élus locaux de la MSA.

maroc2Cette mission fut une grande réussite, tous les dons ont été distribués et les élèves ont beaucoup appris pendant ces 14 jours au Maroc, elles ont découvert des paysages bien différents des nôtres, une autre façon de vivre, une autre culture, et ont eu un contact très enrichissant avec les élèves marocains.

[Article aimablement transmis par Ghyslaine Airoldi, monitrice à la MFR de Vézenobres]


Poster un commentaire

Des Travaux Pratiques grandeur nature ! Les élèves de la MFR « Le Clos Fleuri » réalisent de la taille fruitière

arbo2Dans le cadre de la formation BAC Pro Aménagements Paysagers, de la Maison Familiale Rurale « Le Clos Fleuri » à Avesnes-sur-Helpe, les classes de première et terminale sont allées chez Monsieur et Madame Basquin, le jeudi 20 Mars 2014, pour tailler des arbres fruitiers. La taille arboricole rentre dans le module M.A.P (Module d’Adaptation Professionnelle), module dans lequel, les élèves apprennent la conduite d’arbres fruitiers, la greffe, la plantation et le rôle de la pollinisation.

Pour mettre les jeunes en situation réelle, la MFR « Le Clos Fleuri » organise des travaux pratiques. Cette année, nous avons sollicité Monsieur et Madame Basquin, pour remettre en état un verger de 109 pommiers. Les jeunes de première et terminale Aménagements Paysagers, sont donc allés faire de la taille de restructuration sur 60 fruitiers. Ils ont ainsi pu mettre en pratique les cours qu’ils ont suivis durant leur formation. Même si la totalité du verger n’a pas pu être taillé par manque de temps, les élèves ont apprécié cette journée tout comme les propriétaires des arbres fruitiers. Apprendre par le « Faire » est une des réalités de la MFR…

[Article aimablement transmis par Jérémy PINCHART, moniteur à la MFR « Le Clos fleuri »]


Poster un commentaire

Céline, élève de terminale Bac Pro SAPAT à la MFR de Fyé, et nouvelle conseillère municipale

Elue-2Le dimanche 23 mars dernier, les urnes de Moitron-sur-Sarthe, petit village de 230 habitants, ont choisi Céline Lippens pour siéger au conseil municipal de sa commune.
Céline a 21 ans, est belge et est arrivée en France avec ses parents agriculteurs il y a 4 ans. Elle a tout d’abord réalisé un BEPA Services Aux Personnes à la MFR de Fyé puis le Bac Pro. En classe de première, elle a réalisé un stage de groupe d’une semaine dans une commune pour découvrir cette collectivité et réaliser un diagnostic de la vie locale qui lui a donné envie de s’engager et prendre des responsabilités :

« Ce travail m’a réellement plu, j’ai pris conscience que les jeunes n’étaient pas souvent pris en compte par les associations ou les élus. Nous avons aussi rencontré le maire et ses adjoints, participé à un conseil municipal… Aussi, quand Le maire de mon village est venu me proposer de faire partie de sa liste, j’ai tout de suite accepté.»

Elle a envie de représenter les jeunes de sa commune, organiser des sorties, et des activités et, pourquoi pas, de créer une association de jeunes :

« Je suis présidente de l’association des élèves de la MFR alors je sais maintenant comment cela fonctionne ».

Tous nos voeux de réussite à cette jeune élue !

[Article aimablement transmis par Marie-Paule Leroyer, directrice de la MFR de Fyé]

 


Poster un commentaire

Initiation « HIP HOP » à la MFR du Clos Fleuri

WP_20140325_016Dans le cadre du module Histoire de l’Art, une épreuve importante pour l’obtention du brevet des collèges (DNB), les élèves de la classe de 3ème de la Maison Familiale Rurale du Clos Fleuri à Avesnes sur Helpe ont découvert une catégorie de danse qui fascine de nombreux jeunes : Le HIP HOP.

La MFR « Le Clos Fleuri » a donc fait appel à l’association Secteur 7, basée à Maubeuge, le mardi 25 Mars dernier. Un vrai professionnel est venu animer cette session : Sofiane, vice-Champion du Monde de Hip Hop en 2008. Celui-ci fait partie du duo Casseurs Poppeurs, duo très réputé dans le monde de la danse dans la catégorie Poppin. Il avait pour objectif de transmettre ses connaissances sur la culture urbaine aux 31 élèves de la classe de 3ème de la MFR.

Secteur 7 est désormais une référence en matière de Hip Hop dans la région Nord-Pas-de-Calais. L’action de l’association est basée sur deux axes de travail : des ateliers dans chacune des disciplines du Hip Hop (Rap, Danse, Djing et Graff) et l’organisation des événements à différentes échelles.

L’intervention de Sofiane s’est déroulée en deux temps : les élèves ont eu droit à 4h30 d’initiation. Une première partie théorique de 2h leur a permis de découvrir la culture urbaine ainsi que les différents styles de danse., suivie par une seconde partie rythmique de 2h30 de danse. Sofiane leur a fait prendre conscience de la musicalité présente dans chaque musique et leur a transmis quelques bases essentielles du « Popin ». Une chorégraphie a suivi, où ils ont évolué sur une musique de hip hop…

Pour clôturer cette journée, une « Battle » (élèves en cercles qui s’affrontent avec des pas de danse) a été réalisée. Tous les élèves de la classe se sont prêtés au jeu, certains avaient une réticence au début mais ils se sont vite laissé porter par la passion qui habite Sofiane. Ce fut donc une journée riche en échanges qu’ils ne sont pas prêts d’oublier !

[Article aimablement transmis par Aude Pallade, monitrice à la MFR d’Avesnes-sur-Helpe]


Poster un commentaire

Assemblée Générale de la fédération interdépartementale des MFR de Drôme-Ardèche à la MFR de Buis-les-Baronnies

AG2La MFR de Buis-les-Baronnies accueillait le mercredi 26 mars 2014 l’Assemblée Générale de la FD MFR Drôme-Ardèche. De nombreux participants, parmi lesquels des administrateurs, salariés, élus et partenaires venus parfois de l’autre bout du département, ont donc fait le déplacement pour assister à cette étape statutaire importante dans la vie d’une association, menée par la présidente de la fédération, Agnès JAUBERT et sa directrice, Bernadette CHORIER. Ce fut l’occasion d’aborder des enjeux d’actualité pour les Maisons familiales rurales, comme la question des stages, de la persévérance scolaire et de l’insertion. Une intervention d’un représentant de lUnion nationale des Maisons familiales rurales, Christophe BERNARD, a permis notamment de constater les bons résultats des MFR en terme d’insertion professionnelle, sur le plan national, mais également sur le plan local : une marque concrète du bénéfice de la formation par alternance, mais également de l’accompagnement personnalisé mis en place par les associations.

AG1Pour illustrer ce thème, Laurie GONCALVES, ancienne élève de la Maison familiale de Villeneuve-sur-Berg, est venue témoigner de son parcours de réussite, accompagnée de son ancien directeur, Didier MEHL : « la MFR m’a beaucoup apporté, intervenir aujourd’hui devant vous est une façon pour moi de vous rendre ce que vous m’avez donné » a-t-elle confié à l’assistance. Aujourd’hui sur le terrain comme professionnelle dans le secteur du Service aux personnes, elle s’apprête désormais à accompagner à son tour des stagiaires : une autre façon de donner aux autres ce qu’elle a reçu dans le passé…

Un moment de convivialité est venu conclure cette Assemblée Générale, autour d’un buffet cuisiné et servi respectivement par les CAP Cuisine et CAP Restaurant de la MFR de Buis-les-Baronnies.  L’ensemble des convives a pu constater la qualité du travail réalisé par les apprentis cuisiniers, qui n’étaient pas présents le soir mais qui avaient œuvré le matin même avec leur formateur Cuisine, Thierry BECHEROT. Le buffet fut d’ailleurs concocté avec les produits du terroir car la MFR de Buis-les-Baronnies se situe sur le territoire du futur Parc Naturel des Baronnies : un plaisir pour les papilles et pour les yeux… Ce sont donc des jeunes souriants et fiers de leur réalisation qui ont été mis en valeur par leur directrice, Nathalie PERRON, et leur moniteur présent ce soir-là pour les accompagner sur le service, Jean-Luc CUZIN.

AG4AG3Les jeunes de la MFR de Buis-les-Baronnies, au top du service…

IMG_3264… et on n’oublie pas les cuisiniers !


2 Commentaires

Projet Leonardo : la MFR de Thiviers à la rencontre du Président du Portugal et de la ministre de l’Agriculture

portugal3Les jeunes filles de la MFR de Thiviers sont au Portugal dans le cadre de leur projet « Leonardo », elles en profitent pour consolider des liens avec les partenaires comme les structures équestres, en particulier avec Luis Valença (centre de spectacle équestre) et Francisco Perestrello (directeur des Haras Nationaux). Grâce à ce dernier, elles ont eu l’opportunité de rencontrer le Président du Portugal, M. Aníbal Cavaco Silva, et de discuter brièvement avec la ministre de l’Agriculture et de la Mer, Mme Assunçao Cristas (voir photo ci-dessus).

Ce fut l’occasion de parler du projet Léonardo qu’entretient la MFR de Thiviers avec leur pays.

Axelle et Léana, deux jeunes de la MFR de Thiviers, sont donc en photo dans un quotidien en compagnie du Président de la République et de la ministre. Elles sont passées également au journal télévisé lorsqu’elles étaient à cheval(chaîne RTP1).

portugal2En compagnie de Mme Assunçao Cristas, ministre portugaise de l’Agriculture et de la Mer. portugal1Le Président de la République, M. Aníbal Cavaco Silva, avec sa ministre.

 [Information aimablement transmise par Armel Piron, directrice de la MFR de Thiviers]


Poster un commentaire

MFR de Saint-Genis de Saintonge : une Maison Formidablement bien Représentée au SIA 2014 !

???????????????????????????????Hervé Hermenier est administrateur, et parent d’élève, à la Maison familiale rurale de Saint-Genis de Saintonge. En compagnie d’Antoine Caillaud, moniteur à la MFR, il a accompagné il y a peu à Paris un groupe de jeunes, à l’occasion du dernier Salon de l’Agriculture. Loin d’être de simples touristes, ces jeunes de BTSA ont animé durant toute une journée le stand « Espace Emploi Formation » du Salon.

Retour sur ce temps fort de la MFR avec le témoignage de Hervé Hermenier :

« Les élèves de BTSA et le jeune de BAC PRO qui était présent ont pu découvrir une gestion d’un espace avec un environnement favorable mais très dense ! En effet, le flux est très important sur ce type de Salon. Ils ont pu mettre à profit leurs connaissances après avoir installé leur stand et préparé leur animation. Ils étaient aussi bien présents dans chaque atelier lié aux animaux (poissons, « NAC »*, oiseaux, phasmes) que dans l’organisation des quizz. Ils ont également été très actifs dans les renseignements apportés aux personnes intéressées ou intriguées par cette formation en alternance que proposent les MFR.

???????????????????????????????Notre équipe (Antoine et moi même) a bien fonctionné et ensemble nous avons pu gérer ce week-end comme il se doit, les élèves ont rempli leur mission…

Bien que fatigante, cette épopée est couronnée de succès par, c’est ce que nous avons pu constater sur place, mais également par les retours très positifs fournis par les membres de l’union des MFR présents au salon.
Ce salon est une réussite pour les jeunes mais également pour la Maison familiale et rurale de Saint-Genis de Saintonge.

Les BTSA n’ont pas encore réalisé qu’ils ont tenu un stand sur le Salon international de l’agriculture à Paris ! »

*Nouveaux Animaux de Compagnie

Un article précédent présente une interview télévisée à laquelle la MFR a participé sur ce Salon.

 

???????????????????????????????stgenis6

??????????????????????????????????????????????????????????????

stgenis1

Hervé Hermenier et Antoine Caillaud  : un administrateur et un moniteur engagés ensemble pour la réussite des jeunes !

[Article aimablement transmis par Antoine Caillaud, moniteur, et Hervé Hermenier, administrateur, à la MFR de Saint-Genis de Saintonge]


1 commentaire

Site de l’AIMFR : plus de 50 vidéos en ligne sur la formation par alternance

Le site internet de l’Association Internationale des Mouvements Familiaux de Formation Rurale propose depuis peu une sélection d’une cinquantaine de vidéos sur l’alternance, en français, portugais ou espagnol. A découvrir ici :

http://www.aimfr.org/en/la-alternancia-en-video.html

Un exemple, « Pedagogia da Alternância [AEFACOT] – Caixa Melhores Práticas em Gestão Local (2005-06) » :


Poster un commentaire

Quentin, champion de France de pointage de bovins à la MFR d’Anzy-le-Duc !

Prost Salon 115Quentin Prost a 18 ans, il prépare un Bac Pro CGEA en alternance à la MFR d’Anzy-le-Duc et au GAEC de Berger, dans la Nièvre. Lors du Salon International de l’Agriculture, le vendredi 28 février dernier, il a défendu les couleurs de son département à l’occasion du concours de pointeur de bovins. Alors qu’il espérait finir dans les 10 premiers, il a su prendre son temps face aux 53 autres candidats qui, comme lui, devaient juger 3 vaches charolaises. Ce fut donc une explosion de joie à l’occasion des résultats : Quentin est champion de France ! Une grande reconnaissance pour ce jeune qui depuis son enfance adore passer du temps avec les animaux, sur l’exploitation de son oncle notamment, et qui compte bien s’installer en comme éleveur de bovins allaitants.

[Article aimablement transmis par la MFR d’Anzy-le-Duc]


Poster un commentaire

MFR de Haute-Normandie : 5ème édition du challenge régional « la Dictée d’Or 2014 »

La 5ème édition du challenge régional « la Dictée d’Or 2014 » s’est déroulée le jeudi 16 mars 2014 dans les locaux de la Chambre d’Agriculture de Seine-Maritime.

Sous l’égide de la Fédération Régionale des Maisons Familiales Rurales de Haute-Normandie, le challenge de la Dictée d’Or a été mis en place d’abord au sein de chacune des 11 MFR pour sélectionner les finalistes qui représenteront leur MFR lors de la Finale Régionale. Devant un parterre de 60  finalistes, élèves, apprentis ou stagiaires de la formation continue, Monsieur Sébastien WINDSOR, Président de la Chambre d’Agriculture de Seine-Maritime, a dicté le texte « Lettre de Nelson Mandela adressée à Winnie, sa femme » (voir texte en bas de page).

Avec  sérieux, chacun des jeunes a écrit de sa plus belle plume la dictée proposée. Un atelier de correction sur place a permis de délibérer le jour même. Pendant ce temps, après visionnage d’un film réalisé par la Chambre d’Agriculture « la Normandie, une terre nourricière », le Directeur, Jérôme AUCKENTHALER, présentait le fonctionnement et les missions d’une Chambre d’Agriculture. Les jeunes ont ensuite assisté à la projection du film ‘’Je mange, donc je suis’’ de Vincent BRUNO. Celui-ci propose un tour du monde agricole et alimentaire afin d’identifier les problèmes communs en Europe, en Afrique ou au Brésil. On prend conscience que tout est lié et que chacun a son rôle à jouer.

Dès 12 heures, en présence du chef du Service Régional de la Formation et du Développement, Yannick ERMEL, des élus (Bernard CHRISTOPHE -Conseiller Général 27, Mireille LAMY CADIOU de la Chambre d’Agriculture 27) et des représentants des OPA (Daniel  ABALEA Directeur de la MSA 76, Jean-Marie LEVESQUE -Chargé Développement Agricole du Crédit Mutuel), Monsieur Jean-Claude DEMARES, Président de la Fédération Régionale de MFR, a félicité chaque finaliste tout en rappelant l’attachement que portent les Maisons Familiales Rurales à l’expression, la lecture et l’orthographe. Il n’a pas manqué, non plus, de remercier le Président de la Chambre d’Agriculture de Seine-Maritime pour avoir dicté le texte et mis à disposition ses locaux pour la réalisation de cet évènement ainsi que  les nombreux donateurs qui ont permis de récompenser l’ensemble des finalistes de ce concours.

Il faut prendre conscience que l’orthographe est une arme même lorsque l’on a choisi un métier agricole ou rural. Il y aura toujours un rapport, une lettre ou un CV à écrire. Un employeur choisira toujours celui qui n’a pas fait de fautes. La meilleure façon de se former à la bonne orthographe, c’est la pratique…
Finalistes dictée MFRAu premier rang, les finalistes. Au dernier rang, de gauche à droite : Ms LINGOIS et ABALEA de la MSA 76, M. AUCKENTHALER de la Chambre d’Agriculture 76, M. DEMARES Président de la Fédération des MFR, M. LEVESQUE Crédit Mutuel, Mme LAMY-CADIOU de la Chambre d’Agriculture 27, M. COTTENET du rectorat/SAIO, M. CHRISTOPHE Conseiller Général 27.

Les finalistes :

La meilleure note : Elodie POTVIN (MFR Forges les Eaux)

Catégorie 1 (classes de 4e/3e/CAPA)
1e : Maureen DESHAYS (MFR Criquetot l’Esneval)
2e : Dylan DUMONT (MFR Rouen)
3e : Amélie LANGLOIS (MFR St Valery en Caux)

Catégorie 2 (classes de 2de /1e Bac / BEPA / Assistant De Vie aux Familles)
1e : Claudia REMY (MFR Routot)
2e : Jocelyn NOURTIER (MFR Buchy)
3e : Pauline THUNE (MFR Neufchâtel en Bray)

Catégorie 3 (classes de Technicien agricole/ Technicien jardin espaces verts/ Term Bac/ BTS)
1e : Morgane COCHET (MFR Tôtes)
2e : Ophélie DELAMARE (MFR Routot)
3e : Marion LECOMTE (MFR Tôtes)

La meilleure note parmi les plus jeunes : Guillaume LARCHEVEQUE (MFR La Cerlangue)

Le Texte de la dictée

Les moissons de misère que nous avons récoltées lors de ces quinze derniers mois d’épreuves ne sont pas prêtes de s’effacer de mon esprit. J’ai l’impression que toutes les parties de mon corps, chair, sang, os et âme ne sont plus que de la bile, tant mon impuissance absolue à te venir en aide dans les moments terribles que tu traverses me rend amer. Quelle différence ce serait pour ta santé et ton moral, ma chérie, pour ma propre anxiété et pour la tension dont je n’arrive à me défaire, si seulement nous pouvions nous voir ! Si je pouvais être à tes côtés et t’étreindre, ou si je pouvais ne fût-ce qu’apercevoir ta silhouette à travers les barbelés qui nous sépareraient inévitablement !
La souffrance physique n’est rien comparée à la façon dont on a piétiné les tendres liens d’affection qui fondent notre mariage et tenté de briser notre relation de mari et femme. Quel épouvantable moment nous vivons ! Nos convictions les plus chères s’en trouvent mises à l’épreuve, comme nos résolutions. Mais tant que j’aurai le privilège de pouvoir communiquer avec toi, même si c’est pour la forme, et jusqu’à ce qu’on me retire expressément ce droit, nos dossiers témoigneront que j’ai essayé avec acharnement de t’écrire tous les mois. Je te le dois, et rien ne m’en distraira. Peut-être ma persévérance sera-t-elle un jour récompensée.
Il y aura toujours des hommes de bonne volonté sur terre, dans tous les pays, et même dans le nôtre. Un jour, nous aurons pour nous le soutien sincère et indéfectible d’un homme honnête, placé au sommet de l’État, qui jugera incorrect de ne pas honorer son devoir consistant à protéger les droits et les prérogatives de ses ennemis les plus résolus, dans la bataille d’idées qui se joue ici ; un homme qui se fera de la justice et de l’équité une idée suffisamment haute pour nous garantir non seulement les droits et prérogatives que la loi nous accorde déjà, mais qui nous dédommagera pour ceux dont nous avons été privés.
En dépit de tout ce qui est arrivé, des vicissitudes et des revers de fortune des quinze derniers mois, je garde espoir. Il m’arrive même de croire que ce sentiment fait partie de moi. Je sens mon cœur pomper l’espoir et le diffuser dans toutes les parties de mon corps, où il me réchauffe le sang et me remonte le moral. Je suis convaincu qu’une avalanche de calamités personnelles ne peut pas écraser un révolutionnaire déterminé, pas plus que le brouillard obscur qui accompagne de telles tragédies ne peuvent le faire suffoquer. L’espoir est au combattant de la liberté ce que la bouée de sauvetage est au nageur : la garantie qu’il ne se noiera pas, qu’il restera à l’abri du danger. Ma chérie, je sais que si la richesse se mesurait en pesant l’espoir et le courage, avec ce que tu recèles en ton sein (cette idée, je la tiens de toi), tu serais certainement millionnaire. Souviens-t’ en toujours.

Lettre de Nelson Mandela adressée à Winnie, sa femme.
Le 1er août 1970.

[Article aimablement transmis par la Fédération des MFR de Haute-Normandie]