Le blog des Maisons familiales rurales

MFR


Poster un commentaire

Joseph Weismann témoigne auprès des jeunes de 3ème de la MFR de Marigné-Laillé

débarquement

En cette année du 70ème anniversaire du débarquement, 90 jeunes de 3ème ont assisté à un témoignage exceptionnel, le jeudi 5 juin, lors de la venue de Joseph Weismann, seul enfant rescapé de la Rafle du Vel’ d’Hiv. Son histoire a inspiré le film à succès « La Rafle », réalisé par Roselyne Bosch et sorti en 2010.

Avant de participer à cette intervention, les élèves avaient passé 3 jours en Normandie, mi avril, pour découvrir les plages du débarquement. Au programme, visite de lieux historiques de la bataille de Normandie. « Nous étions impatients de rencontrer cet homme au passé exceptionnel », indique Alexy, élève de 3ème à la MFR de l’Orée de Bercé, dans la Sarthe près du Mans (72).

La rencontre avec ce grand homme, témoin de l’histoire, a été organisée par la MFR de l’Orée de Bercé de Marigné-Laillé. 60 élèves de 3ème inscrits dans 2 autres MFR du département ont été associés à cet évènement. « Le devoir de mémoire me parait important auprès des jeunes, pour ne pas oublier ce qu’il s’est passé en 1942 en France », indique Joseph Weismann.

Joseph est né le 15 juin 1931 à Paris. Il a habité à Paris puis au Mans, où il s’est installé avec sa famille. « Il s’est fait arrêté à l’âge de 11 ans à son domicile par la police française le 16 juillet 1942 avec ses parents et ses 2 sœurs », relate Mme Abegg, directrice de la MFR de Marigné-Laillé. Ils ont été déportés au camp de Beaune la Rolande puis assassinés à Auschwitz, sauf Joseph qui s’est évadé avec un autre enfant. En 2011, il a écrit un livre « Après la rafle » qui raconte son histoire.

Après son témoignage, Joseph Weismann a répondu aux questions des jeunes puis a dédicacé son livre. L’échange avec le public était très intense en émotions notamment quand Joseph Weismann a dit aux jeunes qu’ils devaient être heureux d’avoir une maman parce que lui a grandi sans elle.

La MFR de Marigné-Laillé propose des formations en alternance aux jeunes dès l’âge de 14 ans (4ème, 3ème et CAP Services en Milieu Rural- services à la personne-vente).

[Article aimablement transmis pas Marie-Christine ABEGG, Directrice de la MFR de l’Orée de Bercé]


1 commentaire

Zoom sur les lauréats du Championnat national « Entreprendre Pour Apprendre »

epa1Le jeudi 5 juin dernier se déroulait au CENTQUATRE à Paris le Championnat National des mini-entreprises, organisé par l’Association « Entreprendre pour Apprendre ».

L’objectif d’EPA France est « d’inciter les jeunes à s’interroger sur leur avenir professionnel, de leur transmettre dès le plus jeune âge la fibre entrepreunariale et de les sensibiliser à la création d’entreprise ».

Cette 8ème édition a permis de réunir près d’une soixantaine de mini-entreprises (collège, lycée, initiative emploi et post-bac), lauréats des championnats régionaux. Les jeunes entrepreneurs étaient évalués par un jury composé par des représentants du monde de l’enseignement et de la formation, mais aussi de professionnels de l’entreprise. Ce jury était présidé par Jérôme Lefèvre, fondateur et gérant de la société Infotrafic, dont le message était très clair : « rendez ces jeunes fiers de ce qu’ils ont fait ! ».

Cette édition a couronné la mini-entreprise Coud’cœur du Lycée St Joseph, en Bourgogne, qui propose des trousses, sacs cabas, portes-monnaie confectionnés à partir de tissus récupérés. Leur prix a été remis par Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique, social et environnemental :

coupdcoeur

butter stickMais la mini-entreprise qui a fait sensation cette année vient de l’EABJM de Marcq-en-Barœul, près de Lille, avec leur Butter Stick  :« un objet révolutionnaire pour étaler facilement le beurre » qui a remporté le prix dans la catégorie collège et le prix coup de cœur attribué par l’ensemble des mini-entreprises en compétition. Les collégiens de Butter Stick ont d’ailleurs impressionné le jury en présentant leur argumentation en anglais, ce qui n’est pas demandé dans la catégorie collège mais obligatoire pour les autres catégories. Désormais, les jeunes Marcquois rêvent d’une commercialisation qui pourrait devenir réalité lors de leur rencontre avec Auchan, qui est programmée dans quelques jours. Mais une chose est sûre, le phénomène Butter Stick est né !

La 8ème édition du Championnat national des mini-entreprises-EPA a donc tenu toutes ses promesses. Nous souhaitons maintenant bonne chance aux Bourguignons de Coud’cœur qui représenteront la France lors du championnat européen qui se déroulera du 22 au 25 juillet 2014 à Tallin en Estonie.

Chaque année, de nombreuses MFR tentent leur chance lors des championnats régionaux, et parviennent parfois jusqu’en finale comme les CAPA SMR de la MFR de Goven en 2013. Par ailleurs, l’Union nationale des Maisons familiales rurales soutient EPA France, et était donc représentée lors de cette finale en participant au jury de cette finale nationale.

jp« Entreprenez, nourrissez nous de vos rêves ! » Jean Paul Delevoye, président du Conseil économique, social et environnemental

Butter Stick : la mini entreprise des collégiens sur Europe 1 !

[Reportage et article réalisés par Fidy Cheniti, stagiaire en communication à l’Unmfreo]


Poster un commentaire

Exposition photo à la MFR de Lucquy

affiche_lucquyLes élèves de la classe de 2nde Bac Pro Services aux Personnes et aux Territoires (SAPAT) de la MFR de Lucquy, proposent une exposition autour du thème « la différence ».

Cette exposition se déroulera du 10 Juin au 4 juillet 2014 dans les jardins de la MFR de Lucquy, du Lundi au Vendredi, sauf le Week-end (l’entrée est gratuite). Plus de 60 photographies en Noir et Blanc sont présentées sur support bois, toutes réalisées par les élèves dans le cadre de leur projet commun de classe.

Suite à la visite de l’exposition photos « the family of Man » classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, les élèves ont déterminé une thématique et poursuivi le travail commencé dans les années 50 par Edward STEICHER, fondateur de cette exposition, autour de l’être humain. Le regard des jeunes ouvre de nouvelles perspectives sur le monde actuel et propose leur propre vision de la photographie autour de la thématique « la différence ». Ces jeunes, en classe de 2nde Bac Pro Services aux Personnes et aux Territoires, créent un lien entre leur formation et une vision artistique de leur futur métier.

[Information aimablement communiquée par Nicolas Canu, moniteur à la MFR de Lucquy]


Poster un commentaire

Les jeunes de la MFR de Saint Sauveur Lendelin en stage professionnel en Angleterre

Big Ben stage 05 2014 bEn prolongement des travaux du programme européen Comenius réalisés au cours des deux dernières années sur la comparaison des métiers du sanitaire et social en Europe, un nouvel échange sous forme de stage professionnel vient de se terminer en Angleterre.

En effet, un groupe de 11 jeunes en classe de Terminale Bac Professionnel « Services aux personnes et aux Territoires » (SAPAT) à la MFR de Saint Sauveur Lendelin vient de vivre 2 semaines de stage dans une école spécialisée à Birmingham (GB). Ils ont également pu profiter de visites à vocation sanitaire et sociale.

Le séjour du 11 au 23 mai vient de faire l’objet d’un bilan officiel ce jour, mardi 3 juin 2014.

Partenaire de longue date, l’IME de Calthorpe School, a offert, une fois de plus, aux jeunes la possibilité d’une immersion complète dans le monde professionnel. Côté hébergement, des familles d’accueil anglaises leur ont permis de goûter à la vie quotidienne à l’anglaise.

Une journée à Londres a mi-parcours aura permis au groupe de découvrir les principaux monuments : Palais de Buckingham, Big Ben, Abbaye de Westminster, London Eye …, en parcourant la ville à pied.

Les formateurs responsables de l’activité, M. Marignier et Mme Gunz-Arnaud, se disent très satisfaits des bilans de stage et soulignent les nombreux bienfaits pour les jeunes de ce déplacement à l’étranger.

M. Seigneurie, directeur de la MFR de Saint Sauveur Lendelin, précise que l’établissement a bénéficié de fonds européens pour cette activité, notamment venant de l’A2E2F. Il félicite les jeunes et encourage son équipe à poursuivre ce type d’activités en faveur de la mobilité internationale.

Par ailleurs, l’IME de Calthorpe School va de nouveau procéder à l’embauche d’un élève de la MFR pour un emploi à pourvoir à partir de septembre.

Calthorpe 2

Voir aussi les témoignages de Sylvie Merveille et Nicolas Pasquette, anciens élèves de la MFR de Saint Sauveur Lendelin, sur notre blog http://mfrssl.blogspot.fr/ :

Témoignage de Sophie Merveille
Témoignage de Nicolas Paquette 

[Article aimablement transmis par Monika Gunz-Arnaud, monitrice à la MFR de Saint Sauveur Lendelin]


Poster un commentaire

CAP Fleuristerie : Alexandra Martel remporte le 1er prix du concours de la Clayrton’s Academy 2014

Reportage sur Alexandra Martel, gagnante dans la catégorie CAP de la Clayrton’s Academy 2014 dont la grande finale a eu lieu le 3 avril 2014 dans le pavillon fleur du célèbre marché international de Rungis.

En section CAP fleuristerie à la MFR Plabennec-Ploudaniel, sa maturité et son originalité lui ont fait décrocher la première place. Elle nous dévoile à travers ce reportage ses projets futurs et son histoire :

Lien vers le site de la Clayrton’s academy : résultats de la finale

 


Poster un commentaire

Trophée « Florian 2014 » au CFA MFR de Saint-Michel Mont Mercure

Entremets du gagnant (1)Suite à un accident de circulation qui a coûté la vie à Florian, alors apprenti pâtissier au CFA de St Michel Mont Mercure, il est mis en place depuis 9 ans à l’initiative de sa famille et de son maître d’apprentissage, le trophée « Florian ». Lire la suite


Poster un commentaire

« Les Maisons familiales rurales : réussir autrement » – Un article sur le blog Eduveille sur le thème du climat scolaire

iféAlors que le constat est fait que de plus en plus d’élèves de l’Éducation nationale décrochent, les MFR réussissent à raccrocher des élèves jusqu’à les amener au diplôme. Ainsi, on peut se demander si l’Éducation nationale n’a pas tout intérêt à regarder de plus près ce qu’il se passe dans les établissements agricoles et notamment dans les MFR.

C’est par ces mots que Lucie Wolf conclut l’article qu’elle vient de faire paraitre sur le blog Eduveille de l’IFE (Institut Français d’Education). Cette étudiante en master 2 professionnel « Administration des établissements éducatifs » à l’Université Lumière Lyon 2, est actuellement en stage à l’institut français de l’éducation, (ENS Lyon), et travaille sur le décrochage et le climat scolaire. Elle a souhaité se rendre dans une MFR, un lycée professionnel, un lycée général et un collège. Dans un premier temps, c’est donc à la MFR de la Dombes, sur invitation de sa directrice Corinne Courvoisy,  qu’elle a pu établir ses observations et ses entretiens avec différents acteurs, et notamment avec Véronique Page, une monitrice qui dans le cadre de sa propre formation CAFERUIS mène une recherche sur la qualité de vie à la MFR. « L’équipe pédagogique et éducative mène une réflexion sur la qualité de vie des élèves à la MFR de la Dombes. Cette réflexion inclut le rythme des journées, l’organisation de la vie résidentielle et l’aménagement des espaces collectifs » souligne Corinne Courvoisy.

L’organisation des apprentissages semble jouer également un rôle très important, un rôle souligné par l’auteur de cet article :

Dans cette MFR, le levier principal du climat scolaire favorisant la persévérance scolaire est la motivation des élèves. Selon les niveaux, l’année scolaire est rythmée par un fil conducteur, un thème de travail, permettant la motivation des élèves.

Vous pouvez accéder à l’intégralité de l’article, ici : « Les Maisons Familiales Rurales: Réussir autrement »

Vous pouvez également accéder au dossier complet de l‘IFE sur le thème du « décrochage » réalisé par Rémi Thibert (2013), ici : Le décrochage scolaire : diversité des approches, diversité des dispositifs . Dossier d’actualité Veille et Analyse, n°84