Le blog des Maisons familiales rurales

MFR


1 commentaire

Les MFR d’Aquitaine mobilisées sur le salon Alternance et Apprentissage

aquitaineLes MFR d’Aquitaine se mobilisent depuis déjà quelques semaines autour de l’orientation en participant à différents forums et salons. Leur participation valorise l’image du mouvement des MFR, leurs formations et leurs spécificités. Elles présentent aux familles, aux jeunes et aux adultes les différentes possibilités de parcours et répondent aux besoins exprimés. Le salon Alternance et Apprentissage qui s’est déroulé les 20 et 21 mars 2015 avec la présence de nombreuses écoles, organismes de formation et partenaires a offert un lieu de rencontres où le public a pu recueillir toutes les informations qui lui étaient nécessaires pour faire un choix réfléchi de formation. Dans cet esprit, le Stand régional MFR a informé et orienté plus de 160 candidats venus souvent en famille.

Les MFR mettent en avant une dynamique pour répondre aux besoins du territoire. Cette mobilisation a débuté au Salon Aquitec et se poursuit par la participation aux forums de proximité dans chaque département et aux actions spécifiques réalisées dans chaque MFR : les semaines d’orientation impliquant les équipes, des professionnels et divers partenaires, et tout prochainement les portes ouvertes dans l’ensemble des MFR d’Aquitaine* le 28 mars 2015.

*Pour contacter les MFR et connaitre leurs dates de Portes ouvertes dans toute la France, cliquez ici.

[Article aimablement transmis par Florence LAFON, directrice de la fédération des MFR de Gironde]

Publicités


Poster un commentaire

L’engagement des MFR d’Aquitaine au Congrès des entrepreneurs du territoire

lafon1Le 19 et 20 Mars 2015, les MFR d’Aquitaine ont participé au Congrès national des entrepreneurs des territoires. Les MFR partenaires des professionnels des entrepreneurs de travaux agricoles, forestiers et ruraux ont pu échanger sur les évolutions du monde agricole. Un stand tenu par les MFR avait été réservé pour faire la promotion des formations proposées au bénéfice des agriculteurs. Cet évènement fédère ce secteur et met en valeur la richesse de notre territoire au travers de thématiques liées à la prestation de service en viticulture, aux innovations et aux nouvelles technologies.

Les différents professionnels ont pu valoriser leurs activités, montrer la dynamique et l’adaptabilité des entrepreneurs en réponses à la demande économiques. Ce moment privilégié pour échanger entre les entrepreneurs et les MFR permet de mettre en cohésion et en cohérence les formations proposées dans les MFR et de répondre aux besoins des professionnels et aux évolutions. La formation Cap conduite menée par le Lycée agricole de Blanquefort et la MFR des Eglisottes dans le Libournais en est l’illustration.

[Article aimablement transmis par Florence LAFON, directrice de la fédération des MFR de Gironde]


Poster un commentaire

Mobilité : ça bouge à la Maison Familiale Rurale les 4 vents de Ramonchamp !

P1020799Les élèves de la classe de BAC PRO première année en conduite et gestion d’une entreprise hippique de la MFR Les 4 Vents sont prêts pour leur stage à l’étranger. C’est une première vague de 21 jeunes âgés de 16 à 17 ans, qui va partir pour un mois du 2 au 27 mars prochain.

Une expérience fabuleuse qui, outre le fait qu’elle favorisera une prise de conscience de leur citoyenneté européenne, contribuera surtout à consolider un projet professionnel. Certains parents l’affirment : « ce sont des enfants qui partent ce sont des jeunes adultes qui rentrent ». En effet, dans cette aventure le soutien des parents est indispensable, pour eux aussi c’est une épreuve de laisser prendre pour la première fois le train, le RER, l’avion ; que leur enfant soit reçu en terre inconnue avec une autre culture et surtout d’une autre langue. Une confiance réciproque s’installe et la MFR reste garante de stages de qualité. En effet depuis 2002, Joëlle JEANDEL, la coordinatrice des projets qui a mis toutes ces mobilités en place, connaît parfaitement chaque lieu de stage et entretient d’étroites relations avec chaque tuteur européen pour assurer un accueil dans le plus grand respect de l’engagement qualité signé par chaque partie concernée. Pour cette nouvelle année, elle va former un nouvel assistant, Benjamin DASSONVAL, une jeune recrue qui déjà est très investie dans la préparation des jeunes au côté de Jérémy VUILLEMIN.

Pour cette nouvelle promotion subventionnée par l’agence Erasmus + France Education et Formation les destinations sont diverses. Deux jeunes filles ont porté leur choix pour l’Italie chez Franco Vaudagna, au riding Graitesca près de Turin. Sept jeunes ont choisi le Portugal. Deux autres jeunes se rendront chez les Sabino à la Quinta Varandas de Cartaxo qui accueillent actuellement Valentine Dos Santos depuis 7 mois pour un stage Erasmus+ de 12 mois en post-diplômée. Trois jeunes filles travailleront avec la Socieda agricola Lagoalva à Alpiarça, deux autres jeunes filles ont choisi d’être reçues à Alter real, le plus grand haras portugais. Enfin, un jeune homme a opté pour l’accueil en Allemagne au Horses Park Sprehe, un autre aux écuries d’Ivoy en Belgique, quatre filles également en Belgique : deux chez Magic Horses à Rêves situé à 1 h de Bruxelles. Le propriétaire, Roberto Della Bella, a reçu dernièrement un ancien stagiaire de la promotion précédente, Valentin Lambert, avec lequel il va s’associer pour assurer à l’issue de l’obtention du bac Pro CGEH du jeune, le débourrage des chevaux. Thomas Tamanini s’est également rendu chez ce même maître de stage pour envisager dès l’obtention de son bac un stage post-diplômée d’une année. Il se partagerait entre le centre équestre belge et celui d’Italie près de Rome également géré par la compagne de Roberto Della Bella. Pour terminer, deux filles partent aux Pays Bas, à la frontière Allemande, au manège Achternoek où Eddie Sticker envisage lui aussi d’accueillir Marine Kriegel pour 12 mois de stage post-diplômée. Quatre autres jeunes filles ont quant à elles retenu la Pologne où Antoni Chlapowski va les former au Centrum Hipiki. Ce dernier sera également sollicité par Amandine Pierre et Morgane Peter pour un stage de longue durée.

Le choix de certains jeunes est motivé par la spécificité professionnelle offerte : élevage, concours internationaux… Certains choisissent donc un pays pour lequel ils ne maîtrisent absolument pas la langue. « Même si en amont du projet, il y a de nombreuses séances de préparation au départ, il n’est guère possible de maîtriser le polonais par exemple, en six mois de préparation. Hormis un lexique de vocabulaire et survie et de termes techniques liés au monde du cheval, c’est vraiment l’immersion qui va leur permettre de s’imprégner de la langue parlée dans le pays d’accueil ». Et, c’est l’occasion de progresser en anglais !

De nombreux projets sont conduits à la Maison Familiale Rurale les 4 vents de Ramonchamp, prochainement sept jeunes de la classe de seconde CGEH partiront avec la responsable de classe Chantal GALLIOT en Lettonie pour un échange pédagogique sur le thème de l’influence du cheval dans nos vies. En janvier ce sont les partenaires de l’échange Franco Allemand qui étaient venus passer une semaine à la MFR, en avril c’est une délégation de professionnels italiens qui va découvrir l’alternance et notamment tout le travail en cours au centre équestre de Cheniménil repris dernièrement en location par la MFR.

En Mai prochain, d’autres jeunes de la classe de seconde se rendront en Italie avec Jérémy VUILLEMIN. L’année prochaine ce sera le Portugal et la Suède avec Marie-Pierre SEVRIN, l’instructrice et sa collègue Edith Sutter, formatrice spécialiste de l’attelage.

Dernièrement Joëlle JEANDEL s’était rendue en Grèce pour réfléchir avec des homologues lituaniens, italiens, anglais et grecs sur les métiers de demain dans la formation agricole.

« Impliquer les collègues dans ces projets et les inciter à vivre à leur tour une mobilité européenne est aussi un volet qui est développé. C’est pourquoi Mathilde Miclo, actuellement en formation pédagogique, se rendra pour une semaine chez le maître de stage des Pays Bas. Philippe Delage, moniteur confirmé, a choisi d’être intégré dans une institution irlandaise. Une mobilité professionnelle qui pourrait bien déboucher sur un nouveau projet qui tient à cœur de ce sportif émérite qui organise le trail des 4 vents pour sa seconde édition le 24 mai 2015 » ajoute Stéphane Etienney, le directeur.

[Article aimablement transmis par Joëlle JEANDEL, MFR de Ramonchamp,

chargée de Mission « mobilité européenne » FR MFR Champagne Lorraine]


Poster un commentaire

« Autour d’une même passion » : le projet socio culturel de la MFR de Hédé Saint Symphorien (35)

La MFR de Hédé Saint Symphorien lance un projet de rencontres et d’échanges original. Le financement sera assuré en partie par la vente de savons fabriqués à base de lait d’ânesse…

mfrhede


Poster un commentaire

Seconde édition du Concours européen d’apprentis de maréchalerie à la MFR de Saligny-sur-Roudon

La Maison familiale rurale de Saligny-sur-Roudon organise les 27, 28 et 29 mars prochains la seconde édition de son concours européen d’apprentis de maréchalerie.

A cette occasion, environ 60 jeunes, élèves des établissements français et européens, viendront concourir pour réaliser le meilleur fer ! Lire la suite


Poster un commentaire

L’alternance en photos à la MFR de Châteaubriant

Dans le cadre du projet Education Socio Culturelle, les secondes professionnelles Vente de la MFR de Châteaubriant et leur monitrice, Sandrine Vitet ont eu l’occasion de développer leur sens artistique à travers la photo.

Au départ du projet, un constat, les jeunes aiment se photographier ou mettre en image ce qu’ils aiment, afin de partager sur les réseaux sociaux, de plus, ils sont quasiment tous équipés de smartphone. Lire la suite


Poster un commentaire

Reportage télévisé pour Robin, apprenti à la MFR Le Grand Mas à Uzès

A la suite de son périple parisien l’ayant amené à recevoir sa médaille d’Or pour le titre « d’Un des Meilleurs Apprentis de France » comme de nombreux autres apprentis des MFR, Robin Alazard a fait l’objet d’un reportage sur France 3 (JT 19/20 édition du Gard, le 10 mars 2015) :