Le blog des Maisons familiales rurales

MFR

2ème Concours Européen de Maréchalerie pour les apprentis à Saligny-sur-Roudon

Poster un commentaire

Presque une tonne de gaz, 500 kg de ferraille, 60 jeunes, 4 juges internationaux… Quel point commun entre ces 4 éléments ? Une compétition originale organisée en France : le 2ème Concours Européen de Maréchalerie pour apprentis.

Où cela ? En Auvergne, à SALIGNY Sur ROUDON les 27, 28 et 29 mars, dans le Nord Est du département de l’Allier.

Cette année, une partie de la commune de SALIGNY sur ROUDON venait en soutien à la Maison Familiale Rurale, cela a permis d’accueillir 60 jeunes venus de 6 pays et de 12 écoles différents.

La mairie a mis à disposition le marché couvert, le club de pétanque a autorisé l’utilisation de ses locaux et le comité des fêtes a apporté son aide pour la partie logistique.

3 catégories de 20 candidats chacune. Quatre épreuves par catégorie

                  Dominique LISTRAT, directeur de la MFR de SALIGNY plante le décor : « ce concours a été réalisé en partenariat avec l’EFFA (Europeean Federation of Farriers Associations) et l’UFM (Union Française des Maréchaux ferrants). Nous avons invité l’ensemble des écoles de maréchalerie en France et européennes ».

                  Philippe PERRAT, vice- Président de la MFR et Président de l’association Bourgogne Maréchalerie, précise : « pour la réussite d’un concours comme celui-ci il faut activer les connaissances et les réseaux. On s’est appuyé sur les écoles qui avaient participé à la première édition. Nous avons eu ainsi la chance de voir arriver des nouveaux participants ».

                  « Nous avons ainsi accueilli, une délégation anglaise, allemande, belge, suisse, espagnole, ainsi que les écoles françaises de Verdun, Marvejols, Laval, Mirande, Gourdan Polignan, Beauvais, Saint Hilaire du Harcouët et Saligny sur Roudon. ».

                  « Une de nos marques de fabrique est d’ouvrir le concours aux premières années, rappelle Philippe.

La catégorie 1 regroupe les plus jeunes (jeune en 1ère année de formation). Ils auront à réaliser des fers plus simples avec un temps plus important que les autres. La catégorie 3 regroupe les jeunes en formation BTM (Brevet Technique des Métiers). Ces jeunes sont en 4ème ou 5ème année de formation. C’est dans cette catégorie que le niveau est le plus relevé. La catégorie 2 est celle intermédiaire..

L’épreuve préparée, c’est théoriquement la moins anxiogène. « Pour celle-ci, les élèves ont reçu au préalable les plans et les dimensions du fer qu’ils ont à reproduire le jour du concours. Ils ont donc eu le temps de s’entraîner. Les fers peuvent être normaux, orthopédiques, destinés à un cheval de trait ou encore de course. Ils doivent les fabriquer dans un temps imparti qui dépend naturellement des catégories » commente Bruno GOINEAU, formateur de maréchalerie à la MFR. La seconde épreuve, dite le Speed forging consiste à fabriquer un fer ou une paire de fers en un temps limité (20 à 40 minutes).

Pas de préparation possible en revanche pour la troisième épreuve appelée Surprise « Lors du repas du vendredi soir, les juges dévoilent les fers que les élèves auront à reproduire le lendemain, indique Philippe. Ils ont toute la nuit pour y penser, se faire conseiller et de 50 minutes à trois heures pour les réaliser le samedi ».Enfin la dernière épreuve, ce n’est pas la moindre, elle s’appelle l’œil de Lynx. Comme son nom l’indique, elle permet de tester le sens de l’observation des candidats. « Mains dans le dos, ils ont dix à quinze secondes pour regarder un fer sans pouvoir le toucher. Ils ont alors 15 à 45 minutes pour le reproduire.

Enfin, le dimanche, les 4 meilleurs candidats des catégories 2 et 3 s’affrontent au cours d’une finale ferrure. 2 candidats se partagent un cheval. Ils doivent en une heure parer et ferrer 2 pieds d’un cheval (un antérieur et un postérieur).

Pas seulement un concours

Ces trois jours avaient aussi et surtout pour vocation à réunir en un lieu, professionnels et apprentis de maréchalerie. « C’est aussi un rendez-vous pédagogique, insiste Dominique LISTRAT, directeur de la MFR. Les anciens sont là pour aider et encadrer les jeunes. Les candidats doivent apprendre à se surpasser. Gagner c’est une chose, mais il y a de l’honneur à se dépasser. J’ai de l’admiration quand je vois ces jeunes qui sortent d’une épreuve complétement lessivés. Notre jeunesse est malade ? Elle manque de mordant et de conviction ? Moi je peux vous en présenter 60 qui ont de l’énergie à revendre ».

Philippe PERRAT précise : « Ce weekend est une compétition mais c’est aussi un moment pédagogique où les jeunes participent à des ateliers pratiques, des conférences. A signaler que les conférenciers, dont certains officient au niveau international, viennent gracieusement. C’est aussi un weekend convivial. C’est clair que l’on ne réussirait pas sans la bonne volonté des uns et des autres ».

« Je suis triste de ne pas tous les remercier individuellement, indique Dominique, mais je m’en voudrais d’oublier quelqu’un. Les bénévoles se reconnaitront, les organisateurs savent ce qu’ils leur doivent ».

Remise des prix

Les organisateurs ont collecté environ 6 000 € de prix. Les entreprises et les partenaires ont complété en dons la forge à gaz, l’enclume et la ponceuse à bande qui ont récompensé les premiers de chaque catégorie.

Classement Concours forge catégorie 1 :

concours1

1er : Kenny PAHLER – MFR SALIGNY

2ème : Léa MATHIEU – CFA de VERDUN

3ème : Mickaël LEES – GRANDE BRETAGNE

Classement Concours forge catégorie 2 :

concours2

1ère : Chloé BABIN – CFA LOZERE

2ème : Xavier LACROIX – MFR SALIGNY

3ème : Paul BOULARD – CFA VERDUN

Classement Concours ferrure catégorie 2 :

concours3

1er : Jack TREAGUS – GRANDE BRETAGNE

2ème : Chloé BABIN – CFA LOZERE

3ème : Paul BOULARD – CFA VERDUN

4ème : Xavier LACROIX – MFR SALIGNY

Classement Concours forge catégorie 3 :

concours4

1er : David IBANEZ – Espagne

2ème : Coralie CORDELIER – CFA LOZERE

3ème : Hugo CHOUQUET – MFR SALIGNY

Classement Concours ferrure catégorie 3 :

concours5

1er : David IBANEZ – Espagne

2ème : Coralie CORDELIER – CFA LOZERE

3ème : Hugo CHOUQUET – MFR SALIGNY

4ème Medhy BERRIS – CFA VERDUN

 Article aimablement transmis par Dominique Listrat, directeur de la MFR de Saligny-sur-Roudon

Publicités

Auteur : christofbernard

Chargé de communication WEB - Union nationale des Maisons familiales rurales - 75009 PARIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s