Le blog des Maisons familiales rurales

MFR

Mobilité et Carnet de voyage au programme…

Poster un commentaire

Pédagogie, ouverture, découverte du milieu professionnel… Voilà les objectifs que s’était fixés Madeleine Rodrigues, formatrice à la MFR des 4 vents de Ramonchamp, lors de sa mobilité professionnelle Eramus + lors des 5 jours d’intégration dans l’EPDRA à  Abrantes au Portugal, sous la direction de Joao Quinas…

Au programme de cette immersion subventionnée par l’Agence Erasmus + France éducation & Formation, la découverte du milieu professionnel portugais et ses problématiques en termes d’apprentissage des matières littéraire et linguistique. Mme Rodrigues précise : « Formatrice de langues et de français dans un centre de formation agricole, j’ai voulu découvrir à la fois le fonctionnement des cours au Portugal pour pouvoir m’interroger sur mes propres pratiques et connaître leur milieu agricole. Et, à titre personnel améliorer mon portugais« . Sous la conduite de Paulo Vicente et Marly Serras, professeurs à l’EPDRA elle a donc dans un premier temps pu se familiariser avec  l’agriculture biologique, la formation équine, puis découvrir des pratiques pédagogiques innovantes, notamment au travers du carnet de voyage

20160329_090118

Madeleine Rodrigues présentant son expérience de mobilité à ses collègues de la MFR

Une expérience professionnelle riche en échanges et en liens professionnels

L’EPDRA produit sa propre huile d’olive, il est doté d’un centre équestre et dispense  diverses formations liées au monde agricole, il est pourvu d’un restaurant d’application pour la formation hôtelière et restauration.

Madeleine Rodrigues a également eu l’opportunité de rencontrer un membre de la municipalité chargé d’actions culturelles et de sensibilisation à l’environnement dans la commune, formé à la permaculture à Sintra. Elle pourra rapporter aux élèves de 4ème dont elle est la responsable d’avoir découvert la race « Pedrês », une volaille typiquement portugaise et d’avoir pu observer un élevage de vers, l’allié du potager en agriculture biologique.

Enfin, elle a eu confirmation qu’au Portugal (tout comme en France) certains  jeunes n’aiment pas lire. Le ministère portugais obligeant la lecture de cinq œuvres de genres différents par année scolaire, une réflexion a été menée par le corps enseignement portugais pour amener les jeunes en formation professionnelle à une culture générale au travers d’une action innovante avec une dimension humaniste, artistique et sociale.

C’est ainsi qu’est né le Carnet de voyage. Il s’agit d’un contrat de lecture où le jeune s’engage à choisir un livre et à le lire. Un projet mené dans un premier temps sur deux classes au cours de la première année et aujourd’hui au vu du succès pédagogique sur l’ensemble de l’établissement.  « Les jeunes ont une date échéance pour rendre leur carnet de voyage. Et ont une certaine liberté pour le choix du support de cette production. La seule obligation de la réalisation du travail est d’être originale et artistique. Certains choisissent des matériaux bois, papier, liège….. Le résultat est surprenant et magnifique » souligne Mme Rodrigues.

Son contenu : la présentation de l’auteur ( portrait) ; la présentation de l’artiste (c’est à dire le portrait du jeune), la présentation d’un personnage auquel l’élève s’identifie.

Les jeunes sont donc  investis dans des productions littéraires, artistiques et humanistes. Ils fréquentent plus régulièrement et spontanément le centre de documentation et d’information de l’établissement scolaire.

C’est un projet pédagogique pluridisciplinaire dans sa réalisation par l’aspect artistique, linguistique (écriture en anglais, espagnol, …).

Depuis son retour, outre le fait d’avoir valorisé son parcours auprès de l’équipe pédagogique de la MFR des 4 vents, elle va proposer  à son tour la réalisation d’un projet de carnet de voyage sur plusieurs classes de Bac pro CGEH pour développer le travail d’équipe et favoriser des pratiques de lecture chez les jeunes. Elle réfléchit aussi à créer un projet littéraire entre l’EPDRA du Portugal et la MFR.

D’ailleurs,  Madame Rodrigues s’est également engagée avec ses élèves de BAC dans le prix du concours « Pégase » en collaboration avec  une collègue du technique qui vise à promouvoir la culture équestre au travers de critiques littéraires.

Article aimablement communiqué par Joëlle JEANDEL, chargée de mission mobilité européenne à la FR Champagne Lorraine, coordinatrice des projets européens à la MFR de Ramonchamp (88)

Publicités

Auteur : christofbernard

Chargé de communication WEB - Union nationale des Maisons familiales rurales - 75009 PARIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s