Le blog des Maisons familiales rurales

MFR

Une « Année Autrement » avec les MFR

Poster un commentaire

CAP, BAC PRO ou BTS en poche certains jeunes ont envie d’acquérir de nouvelles compétences hors de l’école, de s’engager pour une cause, de vivre de nouvelles expériences en France ou à l’étranger, de gagner en autonomie, en maturité, de réfléchir à leur projet avant de reprendre des études. Les MFR entendent accompagner ces jeunes pendant ce qu’elles ont appelé une Année Autrement en proposant un cadre facilitateur et en valorisant cette période d’éducation non formelle dans leur cursus ultérieur de formation. Exemple avec la MFR Les 4 Vents de Ramonchamp (88).

L’idée est de permettre aux jeunes de vivre une année autrement après avoir acquis un premier niveau de formation. C’est un temps personnel de mobilité, de découverte, ou d’engagement local ou international. Pour ce faire, la Maison familiale rurales Les 4 Vents de Ramonchamp s’est organisée et a réfléchi pour proposer plusieurs options. La première étant celle de la mobilité « post-diplômée » dans le cadre du programme européen Erasmus + subventionné par l’Agence Eramus + France Education & formation. Des bourses qui doivent être intégrées dans la demande de candidature formulée par la coordinatrice des projets européens, Joëlle Jeandel. C’est ainsi que quelques départs se sont organisés à partir de Juillet 2014, une année au Portugal pour Valentine Dos Santos qui depuis est  embauchée par son maître de stage portugais. Puis, en 2015, ce fut les départs de Salomé Gendrin aux Pays-Bas pour 2 mois et demi, d’Amandine Pierre et Morgane Peter en Pologne pour 5 mois. Ces dernières sont allées au mois d’avril dernier à la rencontre des référents mobilité de la Fédération Régionale des MFR de Champagne Ardenne Lorraine à l’occasion d’un atelier de travail animé par la chargée de mission Joëlle Jeandel dans les locaux de la chambre d’agriculture à Bar-le-Duc. Un moment qui a permis aux acteurs de la mobilité des 13 MFR engagées dans le consortium régional , parmi les 18 que compte le réseau GRAND EST,  de prendre connaissance des atouts de cette mobilité post-diplômée. Les participants ont pu également recueillir les impressions des deux jeunes filles, ravies du dispositif et de leurs expériences professionnelles complémentaires acquises grâce au tutorat du maître de stage polonais Antoni Chlapowsky du centrum Hipiki. Au passage elles ont donné quelques conseils pratiques à ces « formateurs » qui a leur tour pourront promouvoir cet engagement auprès de leurs futurs candidats. « Ce ne sont pas des vacances, il faut s’organiser avant le départ donc bien se préparer et bien sûr savoir valoriser ce parcours sur le marché de l’emploi. Nous avons gagné en autonomie, en maturité, fait des progrès en langue étrangère » ont ainsi précisé les jeunes témoins. Ce parcours leur a permis aussi  de réfléchir à leur projet de poursuite des études.

temoins1.jpg

Amandine et Morgane témoignent de leur période de mobilité en Pologne.

Information aux parents pour les futurs participants

Fort de ces expériences, le parcours a été amélioré et une réunion d’information a été proposée aux parents des futurs candidats de la classe de Bac pro terminale conduite et gestion d’une entreprise hippique. Une des conditions d’éligibilité étant l’obtention du Bac. « Les jeunes bénéficieront d’un temps de préparation collectif dès la rentrée 2016/2017 puis partiront en octobre 2016 pour 6 mois dans l’une des structures européennes partenaires de notre réseau » précise Stéphane Etienney, le directeur. Il s’agira d’un tutorat individualisé et accompagné pour la recherche d’une première mission, avec un suivi de stages. Au retour, le parcours sera valorisé sur des temps spécifiques. Stéphane Etienney rappelle que « les jeunes bénéficient déjà d’un accompagnement pour la construction d’une boîte à outils nécessaire à la recherche d’emploi ou de formation, rédaction d’un cv  et d’une lettre de motivation, création d’un profil sur internet ». Il s’agit de donner les moyens aux jeunes de les aider dans un projet d’avenir en leur faisant connaître les différents réseaux de recherche d’emplois et de missions, de les mettre en rapport avec les acteurs relais (missions locales, pôle emploi…) et les entraîner aux futurs entretiens de motivation et d’embauche.

Le directeur annonce aussi que la MFR de Ramonchamp a obtenu un agrément pour l’accueil de personnes en service civique ouvert de 16 à 25 ans. Quatre candidats peuvent être accueillis à la MFR dans le cadre de mission de solidarité, sport et communication, éducation pour tous.  Le service civique peut aussi être proposé à l’international ainsi que le service volontaire européen pour les candidats à l’année autrement des MFR.

temoins2

Joëlle Jeandel, à droite, en compagnie des jeunes témoins et des représentants des MFR du Grand Est (Bar-le-Duc – avril 2016).

Article aimablement communiqué par Joëlle JEANDEL, chargée de mission mobilité et coordinatrice des projets européens pour les MFR Grand Est

Advertisements

Auteur : christofbernard

Chargé de communication WEB - Union nationale des Maisons familiales rurales - 75009 PARIS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s