Le blog des Maisons familiales rurales

MFR


Poster un commentaire

Chercheurs en Histoire, et en 3ème à la MFR de Loudéac

Il y a 4 ans, la classe de 3ème de la MFR de Loudéac a débuté un travail de recherche sur les 221 soldats décédés pendant la grande guerre dans cette petit ville de Loudéac, ce travail ayant pour source le site Mémoires des Hommes. Ce projet a reçu le prix de l’initiative locale du Crédit Agricole. Lire la suite


Poster un commentaire

Sur la route des poilus à la MFR de Vertus

4éme Guerre 14-18L’équipe pédagogique de la classe de 4ème a souhaité profiter de la présence des plus jeunes de la MFR de Vertus, la semaine du 12 au 14 novembre, pour sensibiliser les élèves au devoir de mémoire des combats de la 1ère Guerre Mondiale. Lire la suite


Poster un commentaire

MFR du Maine-et-Loire : le dernier numéro du journal « aiMer FaiRe » primé par l’association du Journal des Lycées

CollevilleDans le cadre des anniversaires des deux dernières guerres mondiales, le journal écrit par les élèves et stagiaires adultes des MFR du département a laissé une large place à ces moments historiques pour le 9ème numéro de ce journal.

L’association du Journal des Lycées (à l’initiative de Ouest France) a décidé d’organiser un concours pour récompenser l’investissement des élèves dans cette démarche de souvenir et de devoir de mémoire.

C’est ainsi que le journal « aiMer FaiRe » a reçu le premier prix. C’est un travail collectif avec seize MFR qui a permis d’obtenir ce résultat riche de rencontres, de découvertes locales ou parfois plus lointaines.

Le journal est téléchargeable à l’adresse suivante http://www.mfr49.org – rubrique « télécharger le journal aiMer FaiRe » ou cliquer sur http://www.mfr49.org/journal-aimer-faire.php

Photo ci-dessus : les 3èmes de la MFR de Brissac Quincé au cimetière américain de Colleville, en avril 2014.

[Article aimablement transmis par Blandine Coest, animatrice à la Fédération Départementale des MFR 49]


Poster un commentaire

Joseph Weismann témoigne auprès des jeunes de 3ème de la MFR de Marigné-Laillé

débarquement

En cette année du 70ème anniversaire du débarquement, 90 jeunes de 3ème ont assisté à un témoignage exceptionnel, le jeudi 5 juin, lors de la venue de Joseph Weismann, seul enfant rescapé de la Rafle du Vel’ d’Hiv. Son histoire a inspiré le film à succès « La Rafle », réalisé par Roselyne Bosch et sorti en 2010.

Avant de participer à cette intervention, les élèves avaient passé 3 jours en Normandie, mi avril, pour découvrir les plages du débarquement. Au programme, visite de lieux historiques de la bataille de Normandie. « Nous étions impatients de rencontrer cet homme au passé exceptionnel », indique Alexy, élève de 3ème à la MFR de l’Orée de Bercé, dans la Sarthe près du Mans (72).

La rencontre avec ce grand homme, témoin de l’histoire, a été organisée par la MFR de l’Orée de Bercé de Marigné-Laillé. 60 élèves de 3ème inscrits dans 2 autres MFR du département ont été associés à cet évènement. « Le devoir de mémoire me parait important auprès des jeunes, pour ne pas oublier ce qu’il s’est passé en 1942 en France », indique Joseph Weismann.

Joseph est né le 15 juin 1931 à Paris. Il a habité à Paris puis au Mans, où il s’est installé avec sa famille. « Il s’est fait arrêté à l’âge de 11 ans à son domicile par la police française le 16 juillet 1942 avec ses parents et ses 2 sœurs », relate Mme Abegg, directrice de la MFR de Marigné-Laillé. Ils ont été déportés au camp de Beaune la Rolande puis assassinés à Auschwitz, sauf Joseph qui s’est évadé avec un autre enfant. En 2011, il a écrit un livre « Après la rafle » qui raconte son histoire.

Après son témoignage, Joseph Weismann a répondu aux questions des jeunes puis a dédicacé son livre. L’échange avec le public était très intense en émotions notamment quand Joseph Weismann a dit aux jeunes qu’ils devaient être heureux d’avoir une maman parce que lui a grandi sans elle.

La MFR de Marigné-Laillé propose des formations en alternance aux jeunes dès l’âge de 14 ans (4ème, 3ème et CAP Services en Milieu Rural- services à la personne-vente).

[Article aimablement transmis pas Marie-Christine ABEGG, Directrice de la MFR de l’Orée de Bercé]