Le blog des Maisons familiales rurales

MFR


Poster un commentaire

Ouverture au monde et aux autres : 1100 jeunes des MFR de Normandie réunis à l’Abbaye du Valasse

DSC_0396« L’ouverture au monde et aux autres est un objectif fort de notre Mouvement. Elle se vit au quotidien dans nos MFR par la vie des différents groupes, l’accompagnement individuel, les actions menées dans l’environnement, la vie à l’internat, les projets d’utilité sociale sur le territoire, les voyages… Nous savons néanmoins que des évènements forts rassemblant de nombreux jeunes sont importants. »

C’est ainsi que les deux fédérations régionales des MFR de Basse et Haute Normandie ont proposé aux équipes des MFR de s’associer pour organiser la rencontre du jeudi 22 mai dernier sur le site exceptionnel de l’Abbaye du Valasse.

1100 jeunes en formation par alternance issus de 33 Maisons Familiales Rurales de ces deux régions se sont donc rassemblés pour fêter « l’ouverture au monde et aux autres », en vivant de nombreuses animations et en rencontrant trois responsables des MFR de Madagascar en séjour de travail dans la région. Après un temps fort où chacun a pu revêtir le tee-shirt aux 4 couleurs arborant le slogan « MFR de Normandie ouvertes au monde », les jeunes se sont répartis sur les différentes activités proposées (randonnée de 6km, danse africaine, djembé, jeux de composition avec de grands cubes fabriqués par chaque MFR, exposition sur les « clichés qu’un jeune normand peut avoir sur un jeune d’un autre pays » réalisée par les jeunes eux-mêmes, discussion autour du « 4 L Trophy »…).

Cette journée s’est poursuivie par l’intervention d’un grand témoin, Antoine AOUN, libanais devenu paraplégique suite à une blessure de guerre et qui, à force de courage et d’abnégation a parcouru 25 000 kilomètres en vélo à travers toute la planète : « Mon message tient en trois mots, résume l’orateur : désir, discipline et détermination  ». Après ce message d’optimisme et d’encouragement, les 1100 jeunes présents ont pu profiter d’une grande soirée dansante animée par un DJ Parisien.

Sans titre 5Sans titre 4

[Article relayé sur le site national]

Publicités


Poster un commentaire

MFR de Haute-Normandie : 5ème édition du challenge régional « la Dictée d’Or 2014 »

La 5ème édition du challenge régional « la Dictée d’Or 2014 » s’est déroulée le jeudi 16 mars 2014 dans les locaux de la Chambre d’Agriculture de Seine-Maritime.

Sous l’égide de la Fédération Régionale des Maisons Familiales Rurales de Haute-Normandie, le challenge de la Dictée d’Or a été mis en place d’abord au sein de chacune des 11 MFR pour sélectionner les finalistes qui représenteront leur MFR lors de la Finale Régionale. Devant un parterre de 60  finalistes, élèves, apprentis ou stagiaires de la formation continue, Monsieur Sébastien WINDSOR, Président de la Chambre d’Agriculture de Seine-Maritime, a dicté le texte « Lettre de Nelson Mandela adressée à Winnie, sa femme » (voir texte en bas de page).

Avec  sérieux, chacun des jeunes a écrit de sa plus belle plume la dictée proposée. Un atelier de correction sur place a permis de délibérer le jour même. Pendant ce temps, après visionnage d’un film réalisé par la Chambre d’Agriculture « la Normandie, une terre nourricière », le Directeur, Jérôme AUCKENTHALER, présentait le fonctionnement et les missions d’une Chambre d’Agriculture. Les jeunes ont ensuite assisté à la projection du film ‘’Je mange, donc je suis’’ de Vincent BRUNO. Celui-ci propose un tour du monde agricole et alimentaire afin d’identifier les problèmes communs en Europe, en Afrique ou au Brésil. On prend conscience que tout est lié et que chacun a son rôle à jouer.

Dès 12 heures, en présence du chef du Service Régional de la Formation et du Développement, Yannick ERMEL, des élus (Bernard CHRISTOPHE -Conseiller Général 27, Mireille LAMY CADIOU de la Chambre d’Agriculture 27) et des représentants des OPA (Daniel  ABALEA Directeur de la MSA 76, Jean-Marie LEVESQUE -Chargé Développement Agricole du Crédit Mutuel), Monsieur Jean-Claude DEMARES, Président de la Fédération Régionale de MFR, a félicité chaque finaliste tout en rappelant l’attachement que portent les Maisons Familiales Rurales à l’expression, la lecture et l’orthographe. Il n’a pas manqué, non plus, de remercier le Président de la Chambre d’Agriculture de Seine-Maritime pour avoir dicté le texte et mis à disposition ses locaux pour la réalisation de cet évènement ainsi que  les nombreux donateurs qui ont permis de récompenser l’ensemble des finalistes de ce concours.

Il faut prendre conscience que l’orthographe est une arme même lorsque l’on a choisi un métier agricole ou rural. Il y aura toujours un rapport, une lettre ou un CV à écrire. Un employeur choisira toujours celui qui n’a pas fait de fautes. La meilleure façon de se former à la bonne orthographe, c’est la pratique…
Finalistes dictée MFRAu premier rang, les finalistes. Au dernier rang, de gauche à droite : Ms LINGOIS et ABALEA de la MSA 76, M. AUCKENTHALER de la Chambre d’Agriculture 76, M. DEMARES Président de la Fédération des MFR, M. LEVESQUE Crédit Mutuel, Mme LAMY-CADIOU de la Chambre d’Agriculture 27, M. COTTENET du rectorat/SAIO, M. CHRISTOPHE Conseiller Général 27.

Les finalistes :

La meilleure note : Elodie POTVIN (MFR Forges les Eaux)

Catégorie 1 (classes de 4e/3e/CAPA)
1e : Maureen DESHAYS (MFR Criquetot l’Esneval)
2e : Dylan DUMONT (MFR Rouen)
3e : Amélie LANGLOIS (MFR St Valery en Caux)

Catégorie 2 (classes de 2de /1e Bac / BEPA / Assistant De Vie aux Familles)
1e : Claudia REMY (MFR Routot)
2e : Jocelyn NOURTIER (MFR Buchy)
3e : Pauline THUNE (MFR Neufchâtel en Bray)

Catégorie 3 (classes de Technicien agricole/ Technicien jardin espaces verts/ Term Bac/ BTS)
1e : Morgane COCHET (MFR Tôtes)
2e : Ophélie DELAMARE (MFR Routot)
3e : Marion LECOMTE (MFR Tôtes)

La meilleure note parmi les plus jeunes : Guillaume LARCHEVEQUE (MFR La Cerlangue)

Le Texte de la dictée

Les moissons de misère que nous avons récoltées lors de ces quinze derniers mois d’épreuves ne sont pas prêtes de s’effacer de mon esprit. J’ai l’impression que toutes les parties de mon corps, chair, sang, os et âme ne sont plus que de la bile, tant mon impuissance absolue à te venir en aide dans les moments terribles que tu traverses me rend amer. Quelle différence ce serait pour ta santé et ton moral, ma chérie, pour ma propre anxiété et pour la tension dont je n’arrive à me défaire, si seulement nous pouvions nous voir ! Si je pouvais être à tes côtés et t’étreindre, ou si je pouvais ne fût-ce qu’apercevoir ta silhouette à travers les barbelés qui nous sépareraient inévitablement !
La souffrance physique n’est rien comparée à la façon dont on a piétiné les tendres liens d’affection qui fondent notre mariage et tenté de briser notre relation de mari et femme. Quel épouvantable moment nous vivons ! Nos convictions les plus chères s’en trouvent mises à l’épreuve, comme nos résolutions. Mais tant que j’aurai le privilège de pouvoir communiquer avec toi, même si c’est pour la forme, et jusqu’à ce qu’on me retire expressément ce droit, nos dossiers témoigneront que j’ai essayé avec acharnement de t’écrire tous les mois. Je te le dois, et rien ne m’en distraira. Peut-être ma persévérance sera-t-elle un jour récompensée.
Il y aura toujours des hommes de bonne volonté sur terre, dans tous les pays, et même dans le nôtre. Un jour, nous aurons pour nous le soutien sincère et indéfectible d’un homme honnête, placé au sommet de l’État, qui jugera incorrect de ne pas honorer son devoir consistant à protéger les droits et les prérogatives de ses ennemis les plus résolus, dans la bataille d’idées qui se joue ici ; un homme qui se fera de la justice et de l’équité une idée suffisamment haute pour nous garantir non seulement les droits et prérogatives que la loi nous accorde déjà, mais qui nous dédommagera pour ceux dont nous avons été privés.
En dépit de tout ce qui est arrivé, des vicissitudes et des revers de fortune des quinze derniers mois, je garde espoir. Il m’arrive même de croire que ce sentiment fait partie de moi. Je sens mon cœur pomper l’espoir et le diffuser dans toutes les parties de mon corps, où il me réchauffe le sang et me remonte le moral. Je suis convaincu qu’une avalanche de calamités personnelles ne peut pas écraser un révolutionnaire déterminé, pas plus que le brouillard obscur qui accompagne de telles tragédies ne peuvent le faire suffoquer. L’espoir est au combattant de la liberté ce que la bouée de sauvetage est au nageur : la garantie qu’il ne se noiera pas, qu’il restera à l’abri du danger. Ma chérie, je sais que si la richesse se mesurait en pesant l’espoir et le courage, avec ce que tu recèles en ton sein (cette idée, je la tiens de toi), tu serais certainement millionnaire. Souviens-t’ en toujours.

Lettre de Nelson Mandela adressée à Winnie, sa femme.
Le 1er août 1970.

[Article aimablement transmis par la Fédération des MFR de Haute-Normandie]


Poster un commentaire

La MFR de Routot ouvre une nouvelle formation de Conseiller Funéraire en partenariat avec l’EFFA de Paris

Convention_MFR_Routot_EFFA-RLes locaux de l’UNMFREO ont accueilli le lundi 16 septembre dernier la signature officielle d’une convention de formation liant la MFR de Routot, dans l’Eure, à l’EFFA de Paris représentée par son responsable, Yves MESSIER, et en présence de Richard FERET, directeur général délégué de la CPFM. Une délégation de la MFR s’était donc déplacée à cette occasion, avec en tête son Président, Marie-Jean DOUYERE, et son directeur Ludovic ROSÉ.

Cette signature, animée par Frédérique DEFFONTAINES, directrice de la Fédération Régionale des MFR de Haute-Normandie, a été l’occasion de revenir sur les différentes étapes franchies depuis 4 ans et débouchant aujourd’hui sur ce partenariat : « à la MFR les bénévoles de l’association se sont totalement investis dans ce projet » a souligné le Président.  Ludovic ROSÉ a rappelé de son côté la rencontre déterminante avec Gilbert GALLET, directeur de secteur du Groupe OGF–PFG à Rouen et le travail de Claire GOBÉ, chargée de mission Formation Continue à la fédération des MFR.

Richard FERET a apporté son expertise, et sa vision du métier de Conseiller funéraire, rappelant l’importance de l’éthique et du respect, à la fois du défunt et de la famille, dans cette profession : « il porte une vraie responsabilité, il faut aimer les gens, c’est un métier de service avec un petit supplément d’âme » souligne t-il. Yves Messier a dit quant- à lui avoir trouvé ce « savoir être » essentiel à la MFR de Routot : « il faut que les adultes en formation se sentent bien dans ce qu’ils font, et c’est là un point commun entre la MFR et l’EFFA ». « Nous sommes très attachés aux règles de vie à la MFR, et à la qualité du quotidien » a renchéri Ludovic Rosé.

L’ensemble des participants, dont bien entendu Sylvie GAULIER, aujourd’hui au Pôle développement de l’UNMFREO mais directrice de la MFR de Routot au tout début de cette aventure, s’est donc réjoui de ce nouveau partenariat qui donne de nouvelles perspectives de carrière auxquelles les jeunes ne pensent pas toujours : « ce n’est que rarement une vocation, mais c’est un métier dans lequel on peut se révéler sans beaucoup de bagages » a fait remarquer Richard FERET.

Serge CHEVAL, directeur de l’UNMFREO, a rappelé la dynamique déjà engagée avec d’autres entreprises comme les groupes METRO et TOUT FAIRE, qui elles aussi sont venues chercher en Maison familiale rurale ce « autrement », rappelé par le slogan du mouvement. Philippe RISTORD, référent EFTLV à l’UNMFREO, ajoutant : « les MFR apportent une logique d’accompagnement, un savoir faire et un savoir être ».

La formation débutera donc en novembre prochain, Marie JEZEQUEL et Véronique GALICHON, monitrices à la MFR de Routot, se réjouissant déjà du succès rencontré lors de la journée d’information sur ce nouveau diplôme et laissant augurer déjà d’un bon recrutement.

Un bel exemple de l’engagement de toute une équipe, et de l’investissement d’un conseil d’administration, pour le développement d’une nouvelle offre de formation de proximité.

Plaquette


Poster un commentaire

Congrès 2013 des Maisons familiales rurales à Rouen : les jeunes à l’honneur !

AG2013-3L’Assemblée Générale de l’Union Nationale des Maisons Familiales Rurales se déroulait cette année au Zénith de Rouen, à l’invitation de la fédération des MFR de Haute-Normandie.

Les 1800 congressistes se sont donc retrouvés les 12 et 13 avril pour deux journées durant lesquelles les jeunes ont été particulièrement mis à l’honneur. Tout d’abord, une enquête menée auprès de 270 jeunes des MFR de Haute-Normandie, relayée par un reportage très apprécié par les salariés et les administrateurs présents, a permis de lancer des travaux en ateliers, toujours très riches en idées et en témoignages. Une table ronde, animée le lendemain, a permis d’effectuer la synthèse de ces travaux, en donnant notamment la parole à Julia FIDON, élève en seconde pro en MFR, et Wilson PAMPULIM, représentant des élèves des MFR au CNEA, sous le regard bienveillant du sociologue Gérard MERMET.

La diffusion des vidéos primées dans le cadre du concours « J’aime l’alternance », organisé par l’UNMFREO avec le soutien de la Fondation Orange, et la remise du premier prix sur scène aux jeunes de Beynac ayant remporté cette première édition du concours, ont remporté un franc succès auprès d’un public ravi de constater la créativité et le dynamisme de ces jeunes.

AG2013-19  AG2013--2  AG2013-11  

AG2013-22Bien entendu, de nombreux intervenants ont enrichi ces débats tout au long de ce congrès, avec en premier lieu le discours d’ouverture officiel du Président de la fédération de Haute-Normandie, Jean-Claude DEMARES. Parmi ces invités, les congressistes retiendront notamment les interventions du Président de la Région de Haute-Normandie, Alain LE VERN, de la Directrice Générale de l’Enseignement et de la Recherche, Mireille RIOU-CANALS et de la ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative, Valérie FOURNEYRON.

Les participants ont également pu constater la qualité du travail des organisateurs de cette manifestation : une exposition photo impressionnante sous des parapluies illuminés, des tableaux impressionnistes réalisés par les jeunes, des aménagements paysagers, un apéritif régional mis en musique par un orchestre de jazz… Tout a été réuni pour faire de cette Assemblée Générale une réussite : merci aux jeunes et aux équipes des MFR de Haute-Normandie !

AG2013-1AG2013-5AG5


Poster un commentaire

Les équipes et les jeunes de Haute-Normandie mobilisés pour la préparation du Congrès national des MFR à Rouen

AG5

A partir de demain, près de 1800 congressistes administrateurs et salariés des Maisons familiales rurales assisteront à l’Assemblée Générale 2013 des MFR qui se déroulera les 12 et 13 avril à Rouen. Dès aujourd’hui, les équipes et les jeunes des MFR de Haute-Normandie sont donc mobilisés pour accueillir les représentants des différentes régions, venus de toute la France métropolitaine et des DOM. Aménagements paysagers, émargement, restauration, les activités ne manquent pas et chacun participe dans une ambiance conviviale aux préparatifs !

AG6

AG4

AG9