Le blog des Maisons familiales rurales

MFR


Poster un commentaire

La MFR « Consomm’acteur » avec BIOCOOP

intervention biocoop 005Dans le cadre du module écologie en Bac Pro Services Aux Personnes et Aux Territoires, les élèves de la MFR « Le Vallon » à la Romagne (49) ont été sensibilisé sur les bienfaits d’une alimentation saine, respectueuse de l’environnement.

Mme Lumineau intervenante de BIOCOOP a démontré les conséquences des choix alimentaires sur l’environnement et sur la santé. Il a ensuite été proposé aux jeunes un repas basé sur une alimentation avec des produits « BIO » et « Locaux ». Les élèves des écoles Maternelle et Primaire de la Romagne ont également profité de ce repas mettant en avant les enjeux de la citoyenneté par l’acte alimentaire.

[Article aimablement transmis par Marie GREGOIRE, MFR « Le Vallon »]

Publicités


Poster un commentaire

Quand une rameuse océanique défend la cause des MFR… du côté du Québec !

paquetmfrLa rameuse Mylène Paquette témoignera d’une bonne partie de sa vie, et en particulier de sa traversée en solo de l’océan Atlantique dans une chaloupe, le mardi 25 février, dans le cadre de la campagne de financement de la Maison familiale rurale (MFR) du Fjord, au Québec.

« Je suis honorée de pouvoir m’associer à la cause de la MFR du Fjord. Lorsque les gens m’ont expliqué ce que c’était, je me suis rapidement reconnue dans cette cause », raconte Mme Paquette, lors d’un entretien avec Le Quotidien.

Pour assister à ce temps fort, rendez-vous au Montagnais de Chicoutimi, le mardi 25 février 2014…

Une initiative originale, à découvrir ici.


Poster un commentaire

Stéphane Le FOLL à la rencontre des MFR à Condé-sur-Vire

CONDE_1RLe vendredi 24 janvier 2014, le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Stéphane Le Foll, a profité de son déplacement dans la Manche pour visiter la Maison familiale rurale de Condé-sur-Vire.

La première visite officielle du ministre dans une MFR était très attendue, notamment ce jour-là par les jeunes qui étaient très fiers de présenter leurs ateliers agroéquipement pour les uns, ou services aux personnes pour les autres. Leur directeur, Pascal LAMY, ainsi que l’ensemble du personnel mobilisé pour l’occasion, ont fait de ce temps fort une vraie réussite : le ministre aura eu l’occasion notamment d’échanger longuement avec les jeunes sur la thématique de l’agroécologie et des techniques culturales simplifiées (TCS), et il aura pu se rendre compte des efforts réalisés en ce domaine dans la formation Bac Pro agroéquipement à la MFR. Un peu plus tard, le ministre a applaudi la démonstration des jeunes de Bac Pro SAPAT (Services aux personnes) en salle de travaux pratiques.

En fin de parcours, Stéphane LE FOLL a pu échanger avec des mamans de jeunes inscrits à la MFR. Celles-ci ont donc eu l’occasion d’exprimer les bienfaits pour leurs enfants de la formation par alternance à la Maison familiale rurale : « proximité » et « enseignement concret » a acquiescé le ministre.

CONDE_9RLes familles, attentives aux mots du ministre

CONDE_4RPrésentation de travaux des jeunes, en présence de la DGER, et de nombreux journalistes

Quelques mots d’accueil officiels ont bien entendu été délivrés à l’attention du ministre, à commencer par ceux du président de la MFR, Thierry CHASLES, suivi par un discours du président de l’UNMFREO, Xavier MICHELIN. Le ministre a répondu en reconnaissant la place importante des MFR dans l’enseignement agricole et les « hauts niveaux de réussite dans l’acquisition des diplômes (…) les capacités à trouver un emploi » des jeunes de MFR, et de l’enseignement agricole en général. « Les MFR ont été dès l’origine une manière d’intégrer et de former des populations rurales qui n’avaient pas toujours un accès à l’enseignement traditionnel » a-t-il précisé.

Une délégation importante était présente pour assister à cet évènement, à la fois du côté du ministre (accompagné notamment de la DGER, Mireille RIOUX-CANALS) et des Maisons familiales rurales (Xavier MICHELIN et Serge CHEVAL, respectivement président et directeur de l’UNMFREO, les présidents et directeurs des fédérations de Basse-Normandie et de la Manche étaient bien entendu présents).

CONDE_14Le directeur de la MFR, Pascal LAMY, guide le ministre sur un parcours millimétré…

CONDE_5Un moment particulier dans la vie d’un directeur de MFR…

CONDE_7RLe service aux personnes, en pleine action

CONDE_6RAux côtés du ministre, André DELAROQUE, moniteur passionné qui a présenté les techniques culturales simplifiées

CONDE_12RUne belle équipe, et des jeunes fiers de présenter leur outil de travail !

CONDE_15RLes jeunes de 3ème, un peu impressionnés quand même !

CONDE_18RSerge CHEVAL, directeur de l’UNMFREO, avec les élèves de BAC PRO agroéquipement avant l’arrivée du ministre

CONDE_11RLe président de L’UNMFREO, Xavier MICHELIN, reporter de choc pour les MFR !

(Voir vidéo plus bas)

En marge de cette visite, il faut signaler la fervente intervention du président de l’Union nationale des Maisons familiales rurales, Xavier Michelin, à l’occasion d’une interview qu’il a accordée à une Web TV locale (Tevi.tv) : un bel acte de militance face aux jeunes ! « Vous êtes l’avenir de l’agriculture ! » leur-a-t-il lancé. Une vidéo à découvrir ici :


Poster un commentaire

Le sénateur Jean-Claude CARLE auditionné par le « Collectif des présidents pour l’amélioration de la formation professionnelle » au siège des MFR

JC-CARLESPoursuivant son cycle d’auditions, qui l’avait notamment amené à rencontrer Philippe MEIRIEU, le Collectif des Présidents pour l’amélioration de la formation professionnelle, présidé par Yves ATTOU, a auditionné le mardi 22 janvier 2014 le sénateur Jean-Claude CARLE dans les locaux de l’UNMFREO en présence de son président, Xavier MICHELIN.

Le Collectif des présidents, créé dans l’objectif de « redonner du sens » à la formation professionnelle et de faire entendre la voix de la société civile sur ce thème, s’apprête à remettre à la fin janvier un rapport à Michel SAPIN, ministre du Travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social. Parmi les propositions phares de ce rapport, défendues notamment par les Maisons familiales rurales, on retrouve bien entendu le renforcement de la place des formations par alternance et la reconnaissance du statut des alternants.

Le sénateur Jean-Claude CARLE a souligné dans son propos introductif la qualité du travail des MFR sur le terrain : « l’une des plus belles réussites, ce qui se fait de mieux en formation initiale et professionnelle, ça tient à leur terminologie ». Il a ensuite donné son point de vue sur le projet de loi transposant l’accord sur la formation professionnelle négocié par les partenaires sociaux et qui a été adopté ce 22 janvier en Conseil des ministres. Jean-Claude CARLE approuve notamment la mise en place du compte personnel de formation, ainsi que la relative simplification des dispositifs de financement. Il regrette par contre l’absence dans cette loi de dispositions concrètes permettant un meilleur accompagnement sur le terrain ou par exemple la mise en place d’un véritable service de remplacement dans les entreprises pour faciliter le départ en formation des salariés. Le sénateur a également largement insisté sur la nécessité selon lui d’améliorer le système éducatif dès l’école maternelle ou primaire : « tout se joue entre 3 et 7 ans, la formation professionnelle ne peut être un palliatif aux carences du système éducatif ». L’orientation et la place de l’alternance ont également été abordées par le sénateur : « il faut augmenter l’alternance nous dit-on, et la première mesure qui a été prise a été la suppression du DIMA pour les jeunes âgés de moins de 15 ans ! »

Le directeur de l’UNMFREO, Serge CHEVAL, est intervenu pour réaffirmer son souhait de voir naître des réponses convergentes concernant la formation professionnelle, pour retirer de la complexité entre les différents acteurs. Il a également défendu l’idée d’un service d’orientation interministériel, et qui ne dépende pas exclusivement de l’éducation nationale, proposition défendue également par l’ONEA lors des travaux organisés dans le cadre de la préparation de la loi d’avenir pour l’agriculture.

NB: Jean-Claude CARLE avait remis au  Sénat, en 2007, un rapport intitulé « Le droit de savoir ».

Extrait :

« Comment s’accommoder du fait que l’accès à la formation professionnelle soit principalement réservé aux salariés les plus qualifiés, âgés de moins de cinquante ans et travaillant dans les grandes entreprises ?

Aux trois maux largement responsables de cette situation, la mission d’information a  souhaité apporter une réponse formulée autour de trois mots repères : la personne, les partenariats, la proximité. »


Poster un commentaire

3 MFR de Savoie participent au projet d’envergure de la Fabrique Opéra Grenoble

logo3Depuis juin 2013,  3 des 17 MFR des Savoie participent au projet d’envergure de la Fabrique Opéra Grenoble en réalisant une partie des décors du prochain opéra joué à Annecy en avril 2014 : « la Flute Enchantée » de MOZART.

Au même titre que le dispositif régional « Lycéens à l’Opéra », la vocation de la Fabrique Opéra est de permettre à de nouveaux publics de découvrir l’art lyrique, et ce par une approche innovante qui s’appuie sur 5 fondamentaux :

1-   Utiliser et valoriser les compétences du territoire (lycées professionnels,  CFA et MFR)

2-   Investir un lieu populaire (l’Arcadium à Annecy)

3-   Proposer des tarifs attractifs (prix moyen 37 Euros)

4-   Introduire une mise en scène singulière par une narration en français

5-   Attirer de nouveaux publics à l’opéra (familles, scolaires et personnes en situation précaire)

Depuis 7 ans, le spectacle produit par la Fabrique Opéra est devenu un rendez-vous incontournable de la saison artistique grenobloise. La Fabrique Opéra des Pays de Savoie vise le même résultat, sinon mieux !

Aujourd’hui ce sont 400 jeunes en formation issus de 9 établissements scolaires (dont 3 MFR) qui s’investissent dans la réalisation des décors, costumes, coiffures et dans la communication pour mener à bien ce projet coopératif.

Véritable aventure humaine, c’est aussi pour nos jeunes un moyen de mettre leurs compétences au service d’un projet d’excellence.

« La Fabrique Opéra, une rencontre unique

entre amateurs et professionnels autour de l’Opéra ! »

 Alors n’hésitez pas, faites de ce projet une occasion unique de venir à l’opéra !

Les 19 – 20 et 21 avril 2014  – à l’Arcadium – ANNECY 74000

(réservation des places : Facebook, FNAC, CARREFOUR, GEANT)

Page Facebook : https://www.facebook.com/lafabriqueoperaannecypaysdesavoie?fref=ts

flyers

presse

[Information aimablement transmise par Véronique MEROTTO, Référent pédagogique à la Fédération Interdépartementale des MFR des Savoie]


1 commentaire

Journée régionale de l’apprentissage en MFR des Pays de la Loire le jeudi 13 février 2014 au Théâtre Foirail de Chemillé (Maine-et-Loire)

Plus de 1000 personnes attendues à ce grand rassemblement de tous les acteurs de l’Apprentissage !

Autour du thème : « Moi, Apprenti en MFR dans les Pays de la Loire… mon Avenir a du sens », la parole sera  donnée :

–    Aux apprentis qui témoigneront de leur expérience et leur motivation pour un métier,
–    Aux maîtres d’apprentissage qui témoigneront de leur mission d’accompagnement,
–    Aux différents partenaires impliqués au sein du réseau MFR.

… avec  la participation de responsables d’organisation, de personnalités du sport et des médias !
frmfrLoireJeudi 13 février 2014 – Théâtre Foirail de Chemillé (Maine-et-Loire)

DEROULEMENT DE L’APRES-MIDI :

14 H 30

SEANCE PLENIERE sur le thème : « Moi, apprenti en MFR dans les Pays de la Loire… mon Avenir a du sens »

16 H 30

Remise des trophées « LES OSCARS MFR-CFA » par les partenaires aux gagnants du concours vidéo ouvert auprès de tous les apprentis

17 H 30

Discours de clôture par le Président du Conseil Régional des Pays de La Loire ou son représentant

18 H 30

Cocktail dînatoire avec animations

20 H 00

Concert avec le groupe « Collectif métissé »


Poster un commentaire

Une semaine à thème à la MFR de Goven : la bientraitance dans les pratiques professionnelles

OLYMPUS DIGITAL CAMERADans la formation Bac Pro Services aux Personnes et aux Territoires (SAPAT) proposée à la MFR de Goven, il existe un module d’approfondissement professionnel (MAP). L’occasion d’acquérir des connaissances de façon plus vivante.

Ainsi, cette semaine du 13 au 17 janvier 2014, la MFR a choisi d’aborder la bientraitance auprès d’un large public, de la toute petite enfance à l’accompagnement de fin de vie car la bientraitance est un thème universel, et qui va bien au-delà des pratiques professionnelles ! Ainsi, au cours de cette semaine, les élèves ont rencontré de nombreux professionnels.

Par exemple, deux infirmières de l’équipe mobile de soins palliatifs du Centre Eugène Marquis ont présenté les moyens mis en oeuvre pour accompagner leurs patients ou les équipes soignantes dans la gestion de la douleur et l’accompagnement de fin de vie. Elles ont aussi témoigné de leur vécu dans les situations difficiles mais aussi de la richesse des rencontres avec les malades et leurs proches.

Une infirmière en Néonatalogie est également intervenue pour présenter son rôle auprès du nouveau né prématuré et de sa famille. Un échange riche avec les élèves a permis d’aborder la prise en charge de la douleur chez le nouveau-né, l’établissement du lien parent-enfant lorsque l’on ne peut tenir son enfant dans ses bras …

Des ateliers d’art thérapie et d’ergothérapie ont permis aux élèves de se mettre encore une fois en situation pour jouer le rôle tantôt de l’aidant (gestes adaptés, communication bienveillante) tantôt de la personne aidée. Un jeu de rôle qui a permis d’extérioriser des situations vécues en stage et parfois mal acceptées.

Deux interventions sur « la communication bienveillante » et l’Humanitude » ont mis en évidence l’importance des gestes, de l’intonation de la voix, du regard dans la relation d’aide. L’impact des mots, ce qu’ils peuvent renvoyer à l’autre a été mis en scène par l’intervenante et a permis aux élèves de s’interroger sur leur propre manière de communiquer.

Une semaine riche en connaissances, en émotions et en rencontres qui a touché les élèves et renforcer leur projet de travailler dans les domaines du sanitaire et du social.

Photo – L’Art-Thérapie : l’activité artistique comme support à la communication

[Article aimablement transmis par Pascaline BERNARD et Laëtitia VIMONT, monitrices à la MFR de GOVEN]