Le blog des Maisons familiales rurales

MFR


Poster un commentaire

« Un toit pour ton projet » : offrir un hébergement à des jeunes apprentis en milieu rural

logo vendéeOffrir un hébergement à des jeunes, à proximité de leur lieu d’apprentissage. C’est l’objectif de l’action « Un toit pour ton projet » initiée par la fédération départementale des Maisons familiales rurales de Vendée.

Une initiative originale, surtout en milieu rural. « Le but de notre projet n’est absolument pas lucratif », avertit d’emblée Yannick Vitali, directeur fédération départementale. Il s’inscrit, au contraire, dans un contexte d’« économie sociale et solidaire ».

Un article paru dans Ouest-France le mercredi 25 juin dernier revient en détails sur cette action des MFR vendéennes.

 

 

Publicités


Poster un commentaire

Voyage d’études en Allemagne pour les jeunes de 3ème de la MFR de Ramonchamp (88)

GroupeFrancoAllemPour la douzième fois cette année, la Maison Familiale Rurale les Quatre Vents de Ramonchamp, dans les Vosges,se rend avec la classe de 3ème chez leur correspondant de classe de 7ème de la IGS Oberar de Taunusstein du land de la Hesse. Un programme soutenu par une subvention de l’Office Franco Allemand pour la jeunesse et coordonné par Joëlle JEANDEL responsable des programmes européens de l’établissement agricole ramoncenais. Une subvention à hauteur de 60 % a été attribuée à ce projet, pour un séjour qui a été organisé du lundi 2 au samedi 7 juin dernier.

30 jeunes accompagnés de leurs responsables de classe Amadou M’Bodji et Marie-Aline Kuhn se sont laissés guider par le programme élaboré par la coordinatrice de la MFR et les collègues allemands Anja Iwanoff et Verena Mögel.

Au cours de cette semaine, des activités communes se sont donc enchaînées  avec les correspondants allemands : jeux de piste, ateliers de cuisine, peinture et sports ; des visites agricoles chez un éleveur de 320 vaches laitières avec une salle de traite rotative et la visite du domaine de Mechtildshausen, un centre de réinsertion et d’apprentissage spécialisé dans l’élevage de bœuf, la pension de cheval, le maraîchage. « Chaque culture (légumes, fleurs) et élevage (volaille, lapins, bœuf etc..) sont transformés et vendus sur place » précise Stéphane Etienney, le directeur qui, il y a quelques années, avait aussi participé à ce voyage d’études. Il faut ajouter à cela la croisière sur le Rhin en passant par la Loreleï et la visite guidée de la ville de Limburg avec sa superbe cathédrale, sans manquer la traditionnelle visite chez le bourgmestre de Taunustein nouvellement élu.

Pour clôturer la semaine, le groupe a bénéficié d’une sortie exceptionnelle au Pfingsturnier : un spectacle équestre qui rassemble de nombreux professionnels du cheval au niveau international. Pour l’occasion, les jeunes ont pu noter la présence du dresseur français François Fleury .

Au retour, de superbes études ont été rendues. Lors de la mise en commun, que des points positifs ont été relevés par les jeunes ravis d’avoir pu découvrir ce pays pour lequel ils ne portaient pas forcément d’intérêt. « Les allemands sont gentils, ils ont de belles et grosses voitures ; Wiesbaden est une ville magnifique où il fait bon de faire du shopping ; les visites agricoles ont été de qualité ». Fabian précise : « j’ai adoré la ferme avec les 320 laitières et le système de méthanisation ». Du côté des équins, Kelly et Lilly surenchérissent : « tout était bien, mais bien sûr nous avons préféré le spectacle équestre qui se déroulait au château de Biberich à Wiesbaden, un endroit somptueux ». D’autres ont particulièrement apprécié le parc de la Fasanerie où ils ont pique niqué près des lémuriens, les loups et les ours.

L’objectif de répondre à un besoin crucial d’apprendre, à connaître l’autre, a été atteint : les jeunes sont rentrés ravis de leur séjour et des contacts établis. L’ambiance dans l’auberge de jeunesse a également contribué à sa réussite. Désormais, ces jeunes sont prêts à porter un autre regard sur ce qui les entoure et tout particulièrement à l’égard de nos voisins européens. Enfin, ce séjour va permettre de valider l’épreuve A1 de langue pour le brevet puisqu’ils ont pu mettre en pratique leur savoir dans des situations réelles en allemand, mais aussi en anglais. Une fois en classe de Bac Pro, nul doute qu’ils seront prêts à se porter volontaires pour une mobilité d’un mois dans l’un des pays européen de leur choix…

[Article aimablement transmis par Joëlle JEANDEL, coordinatrice des projets européens à la MFR de Ramonchamp (88)]


1 commentaire

« La valise de Louis » : retour sur la genèse du projet à la MFR de Haussy

IMG_2652-2La MFR de Haussy vient de remporter le Challenge régional du court métrage organisé par la Fédération Régionale des MFR de Nord Pas de Calais – Picardie. Retour sur cet évènement à travers le témoignage de Xavier Duwez, animateur-surveillant à la MFR et réalisateur de ce film :

Le projet a vu le jour en août 2013 sur proposition de la Fédération des MFR du Nord-Pas de Calais Picardie. Depuis cette date-là, il a mûri dans notre esprit. Ensuite pendant plusieurs mois il y a eu un travail de recherche et d’écriture. Très librement inspiré du livre « Mémé Santerre » le scénario de la vidéo a pris doucement vie. Il restait à le mettre en images…

IMG_2232-2

Depuis le mois de mars 2014, les répétitions s’enchainent donc régulièrement avec les 10 élèves de la classe de Première Bac pro et le personnel encadrant de la Maison Familiale. Oui, c’est bien toute la Maison Familiale de Haussy qui a été mobilisée pour la réalisation de ce film. M. Déjardin, formateur, a ainsi incarné le sous-lieutenant Paulus, M. Caryn, notre homme d’entretien, a lui revêtu la soutane du prêtre du village, M. Bertaux, initiateur du projet, s’est quant à lui retrouvé dans la peau de M. le Maire. Et ce n’est pas tout, Me Lobelle, secrétaire de l’établissement, a incarné la maman d’Emile et de Louis. Pour la réalisation, celle-ci m’a été confiée, je suis surveillant d’internat à la MFR, et passionné de photos et de vidéo. La maison familiale n’a pour le coup jamais aussi bien porté son nom car mon père s’est retrouvé dans le rôle du grand père dans cette histoire. Les différents accessoires ont été apportés par tout ce petit monde. Pour les lieux de tournage, plusieurs personnes ont été contactées et ont eu la gentillesse d’accepter nos élèves et notre équipe de tournage sans aucune restriction, merci à elles !

IMG_2446-2Le tournage s’est déroulé sur deux jours courant mai et ensuite il y a eu le montage. Epurer les scènes, couper un bout, le remettre, le modifier, y intégrer les effets, les musiques, ce fut un vrai travail ! Le montage finissant par donner une vidéo de 15 minutes hors générique nous avons décidé d’en faire un court métrage. Ensuite il a fallu réaliser une vidéo de 4 minutes pour pouvoir participer au concours. Cela n’a pas été simple de trancher dans le vif mais au final nous étions satisfait car nous avions réussi à préserver dans ces 4 minutes l’esprit que nous nous étions efforcés de mettre dans notre travail.

Les deux jours de tournage furent une expérience inédite à la MFR et il semble que chacun a pris un réel plaisir à partager ce moment qui nous l’espérons ne restera pas unique. L’avenir nous le dira…

Xavier Duwez

Photos ci-dessus : M. Bertaux, auteur du scénario, et M. Duwez, réalisateur : un vrai travail d’équipe à la MFR !

Le court-métrage de la MFR de Haussy :

D’autres articles sur ce thème :

Haussy : la maison familiale remporte la palme cinématographique

Depuis trois générations, la famille Bertaux recherche son aïeul disparu en 1914

Haussy : les élèves de la MFR se mettent dans la peau des soldats de la Grande Guerre

[Article aimablement transmis par Xavier Duwez, animateur à la MFR de Haussy]


Poster un commentaire

Trait d’union entre le passé et l’avenir à la MFR de Hadol : le travail d’exploration des jeunes de 4ème par alternance

hadol1« Comment était la vie autrefois ? »

Les élèves de quatrième de l’enseignement agricole de la Maison Familiale Rurale de Hadol, centre de formation près d’Epinal dans les Vosges, se sont posé la question. A travers diverses actions, ils ont pu en avoir un aperçu…

Ces jeunes de 14/15 ans ont d’abord eu l’opportunité d’aller à la rencontre de personnes âgées du secteur de Xertigny. Avec la complicité de Mme DESROSIERS, animatrice à l’EHPAD Saint André, ils ont pu participer à une rencontre intergénérationnelle. En plus de la découverte des modes de vie et des habitudes de leurs aïeules, les élèves ont courageusement surmonté leur timidité en interrogeant les résidents et en restituant les informations devant des personnes qui, d’après leurs calculs, pouvaient être leurs arrières grands-parents ! Cette après-midi forte en émotion s’est terminée par un goûter organisé par la maison de retraite et servi par les élèves. Jeunes apprenants et résidents semblaient tous satisfaits de cette jolie rencontre.

Pour faire suite à cet échange réussi, l’étude de la vie autrefois s’est poursuivie en juin par une sortie pédagogique à l’écomusée d’Alsace. Par groupe de cinq, les élèves sont partis à la découverte des anciens métiers, de la culture, de l’architecture et des modes de vie de l’Alsace du début du XXème siècle. Ces élèves qui suivent une scolarité par alternance où le savoir-faire est au cœur des apprentissages ont pu découvrir les savoir-faire d’antan. Ils sont allés à la rencontre du potier, du forgeron, du charron…

hadol2Curieux, parfois surpris, ils ont arpenté le magnifique village alsacien afin de répondre à un questionnaire qui leur a permis d’être actifs tout au long de la visite.

Même si les élèves étaient contents de s’échapper de leur salle de classe, ils sont tous passés ce jour là par la petite école de l’écomusée. La comparaison entre une salle de classe sous autorité française et une salle de classe sous autorité allemande leur a permis de comprendre les changements vécus par l’Alsace. Une sortie intéressante, ludique, qu’ils ne sont pas près d’oublier !

[Article aimablement transmis par Virginie Rochedreux, monitrice à la MFR de Hadol (88)]


Poster un commentaire

« Toques et Nougat » à Montélimar : les apprentis de la MFR de Buis-les-Baronnies ont répondu présents !

DédicaceLa manifestation « Toques et Nougat » était organisée par la ville de Montélimar et l’office de tourisme, sponsorisée en grande partie pour le matériel de cuisine et les ingrédients par l’entreprise Audouard de Montélimar. Celle-ci était parrainée par le Chef Jean-François PIEGE (jury dans l’émission TOP CHEF de M6) et avait pour but de mettre à l’honneur le nougat. 17 chefs étaient présents répartis sur les 2 journées : chacun présentait une recette salée ou sucrée à base de nougat. Lire la suite


Poster un commentaire

La MFR La Rousselière gagne le Concours « L’entreprise et moi »

????????????????????Comme chaque année l’Association Avenirs qui œuvre à la liaison école-entreprise dans le bassin de Saumur a organisé au cours de cette année scolaire le concours « L’entreprise et moi ». Des élèves de collèges, de lycées professionnels et de Maisons Familiales Rurales ont visité des entreprises de tous domaines et de toutes tailles. Chaque équipe a ensuite construit un diaporama pour présenter l’entreprise visitée, son activité, son fonctionnement, son environnement et la meilleure réalisation a été sélectionnée au sein de chaque établissement. C’est au lycée Duplessis-Mornay à Saumur que les élèves finalistes du concours  » L’entreprise et moi  » se sont vus remettre leurs prix le jeudi 6 juin.

Jeudi 6 juin c’était donc le jour de la finale à laquelle participaient les élèves du Collège Paul Eluard à Gennes, le collège Delessert à Saumur, le collège Lucien Millet à Doué la Fontaine, le lycée Professionnel Carnot/Bertin à Saumur, le collège Calypso à Montreuil-Bellay, le collège François Truffaut à Longué et la MFR La Rousselière à Montreuil Bellay, l’IME Le Coteau à Saumur, le lycée Professionnel Les Ardilliers à Saumur.

36 élèves ont donc, par équipes, présenté leur travail au jury constitué de professionnels du monde de l’entreprise et de l’Education nationale.

Avenirs a remercié par la voix de son président M.Thierry Clouard les entreprises qui avaient ouvert leurs portes aux jeunes reporters: ACML, ATM, Bonduelle, Premier Tech Faliénor, Les écuries de la Pierre Couverte, Pasquier, Distillerie Combier, le Groupe Eiffage Industrie, Merlin Gérin et la sellerie BUTET.

Le jury du concours a souligné la qualité des travaux présentés et décerné ses premiers prix aux élèves de la Maison Familiale Rurale « La Rousselière » (3ème de l’enseignement agricole) pour sa visite à la sellerie BUTET à Saint Hilaire Saint Florent.

Tous les participants ont été récompensés grâce aux nombreux partenaires de l’opération. Rendez-vous en 2015 pour une nouvelle édition du concours  » L’entreprise et moi «  !

[Article aimablement transmis par Anatole MICHEAUD, directeur de la MFR « La Rousselière »]


1 commentaire

Challenge du court-métrage dans les MFR de Nord Picardie : les jeunes s’impliquent !

C’est dans l’auditorium du Crédit Agricole de Picardie à Amiens qu’a eu lieu la présentation des 21 films de 4 minutes réalisés avec les jeunes des MFR Nord Picardie, soutenus par les A.A.S. (Anciens Administrateurs et Salariés) et le Crédit Agricole (ci-dessus la réalisation de la MFR de Samer – Une production EVENOPALE ). Lire la suite